Des mensonges dans nos têtes ∼ Robin Talley

des mensonges dans nos têtes

 

Titre VF : Des mensonges dans nos têtes

Titre VO : Lies we tell ourselves

Auteur : Robin Talley

Traducteur : Emmanuel Plisson

Genre : Comtemporaine

Maison d’édition : Mosaïc

Date de parution : 09/09/2015

Nombre de page : 384

Nombre de tome :  /

Prix : 13.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah. Rien que des mensonges? 1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté. C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les cœurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

note

Très bonne lecture
mon-avis

 φ

mosaic

L’instant d’après, je ne distingue plus qu’une masse de corps sur le sol – des poings qui volent, des coups de pied qui partent. Je ne vois plus le Noir du tout.Il doit être en dessous de ce tas humain. avec au moins quinze garçons par-dessus qui cognent.

Je leur hurle d’arrêter, mais personne ne me prête attention.

Waw ! Ce roman est une vraie perle. 

δ

L’histoire commence lorsque la justice autorise un groupe de jeunes Noirs à poursuivre leur scolarité dans un lycée réservé aux Blancs. Nous allons donc commencer par suivre Sarah une jeune fille âgée de dix-huit ans qui fait sa rentrée au lycée Jefferson. Dès lors les insultes et humiliations ne cesseront de pleuvoir à longueur de journée et surtout durant toute l’année. La plupart des élèves étant influencé par leurs camarades se croyant super malin, voire même leur famille. Certains adultes tels que les professeurs ou secrétaire étant dans le lot. Nous alternons les parties entre Sarah et Linda.

δ

Durant les premiers chapitres je n’ai pas du tout supporté l’attitude de Linda ni même lire les chapitres lui étant réservés. Ayant des idées trop arrêtées et étant influencé par son père et ses amies, elle se permettait de juger les gens en fonction de leur couleur de peau. Je trouve tout cela très triste et révoltant ! Qui sommes-nous finalement pour juger des êtres humains sous prétexte qu’ils n’ont pas la même couleur de peau et donc qu’ils sont « inférieurs » ?  PERSONNE. Nous somme tous nés de la même façon et tous ÉGAUX. Sarah quant à elle est une jeune fille très courageuse, prête à tout pour se battre en faveur de l’intégration. Elle en a d’ailleurs bien souffert, mais pourtant elle a toujours gardé la tête haute et ne l’a jamais montré. C’est d’ailleurs mon personnage préféré.

δ

Je trouve que l’auteur à fait de la ségrégation un très bon sujet dans son roman. Elle casse d’ailleurs les préjugés sur les femmes, tels que « les filles sont faites pour se marier » ou « une fille ne doit pas aimer une autre fille ».  J’ai beaucoup aimer me plonger dans cette magnifique histoire qui m’a fait monter les larmes aux yeux plus d’une fois. Un roman qui m’a pris aux tripes. Je suis quand même assez déçue de la fin, je m’attendais à avoir des nouvelles de la vie de nos deux personnages dans le futur. Mais sinon c’est tout de même une belle fin.

Publicités

Blue Heron, tome 1 : À un détail près ∼ Kristan Higgins

à un détail près

Titre VF : Blue Heron, tome 1 : À un détail près

Titre VO : Blue Heron, book 1 : The best man

Auteur : Kristan Higgins

Traducteur : Karine Xaragai

Genre : Romance, Contemporaine

Maison d’édition : Mosaïc

Date de parution : 24/06/2015

Nombre de page : 464

Nombre de tome : 3

Prix : 19.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Quand elle débarque pour deux mois à Manningsport, la petite ville des Finger Lakes où vit toute sa famille, Faith Holland a dans la poche une liste ambitieuse de projets : rénover la vieille grange du domaine familial de Blue Heron, faire en sorte que la ville oublie, enfin, que son ex-fiancé l’a larguée devant l’autel le jour de leur mariage en faisant son coming out (un moment particulièrement bien choisi, non ?), trouver une nouvelle compagne à son père, lequel pourrait bien vouloir se remarier avec une femme cupide et d’un absolu mauvais goût (pour elle, le comble du chic est de porter une robe à imprimé léopard), régler ses comptes avec Levi Cooper, le copain ô combien attentionné qui a tout fait pour que son ex-fiancé clame son homosexualité devant la moitié de la ville…
Car pour Faith, une chose est sûre : rien, ni le sex-appeal affolant de Levi ni ses magnifiques yeux verts, ne viendra altérer la colère que suscite en elle celui qui, trois ans plus tôt, a fichu sa vie en l’air.

note

Bonne lecture

mon-avis

mosaic

Pourquoi est-ce qu’elle s’amourachait toujours d’hommes inaccessibles ? Ça devenait lassant,  à la longue…

Comme vous l’avez peut-être remarqué je ne lis pas souvent de romance et j’ai souvent peur de me lasser lorsque j’en lis. Heureusement ici, j’ai apprécié ma lecture.

Après la lecture du premier tome de « La passe-miroir » qui possède un univers assez chargé, j’avais besoin de légèreté et d’un roman sans prise de tête donc en regardant ma PAL prioritaire j’ai décidé de me plonger dans une romance. Je suis assez difficile en ce qui concerne ce genre de roman. Disons que je ne supporte pas qu’il n’y ait que des passages gnan-gnan, bourrés de stéréotypes. Il me faut également quelque chose d’autres sur quoi me focaliser que la romance, c’est pourquoi je préfère souvent son cousin le New Adult. Dans « À un détail près » , Kristan Higgins ne nous bassine pas trop avec ça, au contraire nos personnages principals ont d’autres occupations ( fort heureusement ^^ ) qui vont venir couper ses passages romantiques. De ce fait, j’ai adoré suivre l’histoire de nos deux personnages que sont Faith & Levi.

Nous allons donc suivre Faith & Levi, en alternant les points de vue ( encore une fois, j’adore retrouver différents points de vue ). Faith qui était folle amoureuse de Jeremy , ne voyait que par lui, se fait plaquer par ce dernier qui ose faire son coming-out durant la cérémonie de son mariage ( mais quel beau moment bien choisi pour annoncer à sa petite amie devant la ville entière qu’il est gay ). Forcement, elle ne s’en remet pas vraiment puisqu’elle y pense régulièrement même si elle finit par lui pardonner. J’ai d’ailleurs trouvé le fait qu’ils se revoient régulièrement même lorsqu’elle sera en couple, Jeremy faisant lui-même parfois des allusions à leur « amour ». Bref, Faith étant un personnage qui ne va pas se laisser abattre par le chagrin et qui va s’épanouir par le biais de son travail, pour lequel elle est revenu dans sa ville natale, Manningsport. Levi quant à lui étant le chef de la police de Manningsport, sa femme l’a plaqué trois mois après leur mariage. Lui ne s’en remet pas. Il semble détesté Faith, il est froid et distant avec elle. Et puis on apprend des choses les concernant. J’ai beaucoup aimé le « couple » qu’ils formaient, même s’il est quasi-inexistant, puisque en fait ils ne se fréquentent pas vraiment jusqu’aux trois quarts du roman.

Malgré quelques longueurs bien présentes, ce qui a mon plus grand étonnement ne m’a pas gêné, j’ai bien aimé ma lecture. C’était drôle et léger, je lirais surement la suite plus tard 🙂