La véritable histoire de Noël de Marko Leino

la véritable histoire de NoëlTitre : La  véritable histoire de Noël

Auteur : Marko Leino

Maison d’édition : Michel Lafon

Prix : 14.95 €

Résumé : Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël. Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

Note : 16/20

michel lafon– La mer a deux visages, commença Gideon, appuyé sur sa canne, en parcourant l’assemblée du regard. L’un est beau, l’autre est cruel. Car, autant la mer nous fait vivre, nous autres pêcheurs, autant elle nous rappelle que nous ne devons jamais faire l’erreur de nous prendre pour ses maîtres. La mer est imprévisible et capricieuse, et nous n’apprendrons jamais à la connaître complètement, ni à prévoir ses mouvements. En ce jour, ce triste jour, la mer nous fait nous sentir petits et impuissants, et elle nous pousse à nous demander pourquoi. N’est-ce pas injuste ? N’est-ce pas démesuré ? En ce jour, ce grand jour de deuil pour Nicolas, nous ne pouvons cependant pas nous permettre de blâmer la mer pour ce désastre. Car, même si elle a pris les parents de Nicolas, Einari et Alexandra Pukki, ainsi que sa petite sœur, Aada Pukki, nous ne devons pas oublier que nous ne somme ici que de passage, chacun de nous, tandis que la mer est aussi éternel que le ciel au-dessus de nos têtes et la terre sous nos pieds. Il est inutile de demander à la mer pourquoi elle se déchaîne, comme il est inutile de demander au ciel pourquoi il nous arrose de pluie, ou à la terre pourquoi elle ne nous donne pas toujours ce que nous voudrions. Car, tout comme il y a la mer, le ciel et la terre, il y a aussi l’éternité de ces éléments qui vit en nous maintenant, mais aussi après notre départ. Nous n’avons aucune raison, ni même le droit de demander pourquoi. Nous pouvons seulement nous arrêter et pleurer un moment, avant de tourner notre regard vers l’avenir. Le temps peut panser une blessure, même profonde. Il laisse bien sûr une cicatrice, mais un jour, regarder cette cicatrice, ou ne serait-ce que l’effleurer, ne nous fait plus mal.


 Mon avis : Ce livre commence avec deux petits garçons qui en jouant au bord de la mer Baltique découvrent un coffret cadenassé, bien sur ce n’est autre que le coffret que Nicolas à créer pour sa sœur Aada et leur père va donc leur raconter la véritable histoire de Noël. Je trouve que le fait que ce soit une histoire que le grand-père raconte à ses petits enfants, renforce le conte, il n’y aurais pu avoir de meilleur commencement pour ce roman, de mon point de vue.

Ce qui arrive à Nicolas est tragique mais ce qui en découle est vraiment une belle histoire, certes la vie de Nicolas n’est pas toujours belle et facile mais cela l’endurcit et le rend plus mature. Lorsque l’on rentre dans ce pourquoi on lit le livre on reconnait bien l’histoire du Père Noël : la longue barbe , la fabrique de jouet, le traineau rouge tiré par les rennes volant, et bien sur la distribution des jouets un peu partout.

En bref, c’est un livre qui vous fera passer un très bon moment.

Publicités