Chroniques flash, Les avis de Chloé, Thriller, Très bonne lecture 4/5

La fille d’avant ~ JP Delaney

Titre VF : La fille d’avant

Titre VO : 

Auteur : JP Delaney

Traducteur : 

Narrateur : Ingrid Donnadieu & Floriane Muller

Genre : Thriller

Maison d’édition : Audiolib

Date de parution : 11/10/2017

Nombre de tome : /

Temps de lecture : 9h 22 m

Prix : 23.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef-d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique. Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

note

mon-avis

Encore un thriller qui sera quasiment un coup de cœur. Je ne saurais dire ce qu’il manque pour ce qu’il soit un coup de cœur mais il me manquait quelque chose. J’ai lu quelques critiques par-ci par-là, autant bons que mauvais et je me suis dit après tout pourquoi pas. Je voulais me faire ma propre opinion . Et je ne suis pas déçue.

Je dois quand même énoncer un petit problème. Au début de la lecture, le lecteur peut avoir du mal à se situer, du fait que nous avons deux point de vue différent énoncé par  » avant, Emma » et « après Jane ». Cela semble simple une fois qu’on est entré dans le récit, malheureusement pour ma part au début j’ai eu du mal à me situer dans le récit. 

J’ai cependant, beaucoup aimé cette atmosphère créée par l’auteur, la tension et le doute semé chez nos personnages se répercute sur le lecteur avec facilité. En somme j’ai beaucoup aimé ma lecture.


Les gens aiment employer l’expression « passer l’éponge ». Mais cela ne suffit pas, il faut changer d’ardoise. L’ancienne conserve les traces de tout ce qui y a été écrit.