Les assassins ∼ R.J Ellory

les assassins

Titre VF : Les assassins

Titre VO : The anniversary man

Auteur : Roger John Ellory

Traducteur : Clément Baude

Genre : Thriller

Maison d’édition : Livre de Poche

Date de parution : 05/10/2016

Nombre de page : 672

Nombre de tome : /

Prix : 8.60 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Sur 18.000 meurtres par an aux Etats-Unis, seulement 200 sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne pense à faire le lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et véritable encyclopédie vivante des serial killers, celui-ci découvre en effet qu’ils ont été commis à la date anniversaire d’un meurtre passé, oeuvre chaque fois d’un tueur en série célèbre, selon une procédure rigoureusement identique. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s’inspire de ses prédécesseurs pour leur rendre un funèbre hommage ?

note

Bonne lecture

mon-avis

livre de poche

Il y a quelque chose, chez l’être humain, qu’une image ne peut jamais saisir, pas même un film : sa personnalité, la vibration autour de lui, son odeur, ses pensées, toutes ces choses que l’on peut ressentir.

Le premier thriller que je lis de cet auteur, je ne sais pas trop quoi penser , sinon que je suis un peu déçu, je le classerai même entre déception et bonne lecture, car j’ai quand même passé un bon moment.

Premièrement, ayant beaucoup entendu parler des romans de R.J Ellory, je m’attendais à quelque chose d’intense qui m’aurait gardé en haleine et qui m’aurait tenu jusqu’à la fin. Au lieu de quoi je pouvais très bien me passer de ma lecture pendant plusieurs jours. Non pas que je n’ai pas apprécié, j’ai passé un bon moment avec cette lecture mais il me manque ce côté addictif , suspens. Je pense également que le fait qu’il y ait trop de détails et donc de longueurs, laisse le lecteur se détacher progressivement du récit. Cependant, ce même côté m’a amené à vouloir terminer ma lecture pour savoir de quelle manière cette enquête allait finir.

L’enquête menée par l’inspecteur Ray Irving est l’une des plus compliquées dont ce dernier a dû s’occuper. Elle avance très lentement sans aucune piste concrète ni valable et ce durant tout le roman. Il faut dire que l’auteur de ces crimes ne laisse rien au hasard et s’il y a quelque chose à trouver, c’est que le tueur l’a laissé délibérément. Toutefois, je ne m’attendais absolument pas à ce que ça se termine de cette manière. Je me suis même demandé si cette enquête ne finirait pas classée.

En conclusion, un thriller assez différent des autres mais tout de même assez plaisant. Beaucoup de longueur, mais l’enquête reste bien menée. Apparemment, « Les assassins » n’est pas le meilleur roman de R.J Ellory alors je pense en lire d’autres.

Publicités

Avec intention de nuire de Robin Cook

avec intention de nuireTitre : Avec intention de nuire

Auteur : Robin Cook

Maison d’édition : Le livre de poche

Prix : 7.10 €

Résumé : Nous sommes tous à la merci d’une erreur médicale, et il ne manque pas de faits divers retentissants pour nous le rappeler? Mais dans le cas de Patty Owen, morte en mettant au monde son premier enfant, y a-t-il vraiment eu négligence du médecin anesthésiste, Jeffrey Rhodes ?L’enquête conclut par l’affirmative. Lui seul se croit, se sait innocent. Sa vie et sa carrière brisées, il va devoir mener un combat désespéré avant de découvrir, derrière les circonstances qui ont entraîné le drame, d’effrayantes intentions de nuire?

Note : 15/20

Mon avis : Avant de commencer ma lecture, je ne savais pas trop à quoi m’attendre puisque le milieu médical peut parfois être difficile à comprendre surtout quand les noms d’anesthésiques s’en mêlent, mais tout compte fait ce livre est simple à lire, et son écriture est fluide.

Étant donné que c’est thriller, j’en demandais beaucoup mais la plus grande partie du livre n’est pas digne du thriller, tout simplement parce que pour moi c’est un livre qui parait « normal », un type nommé Jeffrey ( remet nous des glaçons ! Enfin bref blague à part ) se serait fait piégé puisque certains événements survenu au début du livre vous mettent la puce à l’oreille, il est donc jugé coupable de meurtre sauf qu’on lui paye sa caution… Jusqu’ici je ne vous apprend rien d’autre que ce que dit le résumé mais bon c’est ce que ce roman nous laisse. L’histoire devient un peu plus intéressante lorsque Jeffrey décide de mener sa propre enquête. Une fois les choses mises en place ( et je peux vous dire que ça en à pris du temps, un peu trop à mon goût même ! ) il m’a été difficile de laché le roman, il a tellement de chose que l’on veut savoir car il se trouve que l’on a plusieurs points de vue et que l’on sait beaucoup de choses que Jeffrey ignore et on a envie de savoir comment il va s’en sortir étant donné que l’on sait qu’il n’est pas coupable on ressent de la compassion pour ce qui lui arrive.

Ce thriller n’est pas le meilleur que j’ai pu lire mais ce fut correct.

Il attendit un moment pour voir comment il se sentait. Les vertiges et la migraine avaient totalement disparu. Ainsi que les nausées. Satisfait par la rapidité des résultats, Jeffrey ouvrit le rideau et retourna au vestiaire. Seul son côlon lui posait des problèmes. L’équipe du soir avait pris la relève et celle de jour était sur le point de partir. Le vestiaire était plein de gens de bonne humeur. La plupart des douches étaient occupées. Jeffrey alla d’abord aux toilettes. Puis il prit son élixir parégorique et en avala encore une grosse lampée. Le goût le fit frissonner, et il se demanda ce qui le rendait si amer. Il jeta la bouteille vide dans la corbeille à papiers. Puis il prit une deuxième douche et changea une nouvelle fois de casaque.