Conversion de Katherine Howe

ConversionRésumé : Colleen, Deena, Emma et Anjali sont en terminale dans le prestigieux lycée St Joan. Colleen est sur le point d’être acceptée à Harvard et ne pense plus qu’à cela.Un jour de janvier, une de ses camarades est prise de convulsions. très vite, d’autres élèves présentent d’étranges symptômes : perte de cheveux, paralysies, quintes de toux… La presse s’empare de l’affaire, un vent de panique souffle sur St Joan. Mais pas question pour Colleen de se laisser déstabiliser : elle doit travailler sur la pièce Les Sorcières de Salem, d’Arthur Miller. Et ses recherches l’amènent en 1692. au moment du procès des sorcières de Salem, à la rencontre d’Ann Putman, qui fit semblant d’être ensorcelée…  Les époques se croisent, les drames se nouent. Qu’arrivent-ils aux élèves de St Joan ? Et si la réponse se trouvait dans le passé, trois siècles plus tôt ?
Note : 14/20
Mon avis : Le début de conversion est fort en descriptions , d’habitude cela me dérange mais ici je trouve qu’il est nécessaire et intéressant de savoir tout ça. À chaque interlude , on à le point de vue de Ann Putnam Jr en 1706 , qui raconte comment l’histoire des Sorcières de Salem  ( jusqu’ici c’est logique ! ) a débutée et l’auteure reprend exactement les mêmes noms que l’on peut retrouver sur internet.
Au bout d’un moment , on se lasse un peu de notre lecture étant donné qu’à plus de la moitié on apprend rien de plus que ce que l’on sait déjà , j’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à avancer et à terminer ma lecture qui s’avérait pourtant être très prometteuse.
Le groupe d’amie Colleen , Anjali , Deena et Emma est toujours à l’affut de nouveaux ragots , j’avais l’impression de reconnaitre mes amies et moi-même ! Au final le présent n’est pas très intéressant puisqu’on tourne en rond tout au long de notre lecture ce qui est plutôt extrêmement frustrant ! Par contre j’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire de Ann Putnam Jr dans chaque interludes.  Avant la lecture de ce livre et même pendant , je me suis beaucoup interrogée sur l’oiseau jaune présent sur la couverture , je me demandais qu’elle rapport cela avait avec le livre , on en apprend un peu sur lui très tard dans le livre.
Je suis quand même quelque peu déçu , je pense que l’auteure aurait peut-être dû  développer son histoire par rapport aux Sorcières de Salem et en faire carrément le sujet principal de son livre. J’ajouterais que l’auteure ne s’est pas du tout embêtée pour l’écriture de son roman puisqu’elle s’est basée sur un fait divers survenu dans un lycée et l’as écrite telle quelle avec la même explication à cette « maladie » , bien que l’auteure à changer quelques petits points mais ils sont peu nombreux. J’ai beaucoup été déçu par cette fin , des questions restent en suspens , des questions auxquelles on aurait voulu avoir des réponses .
Cependant, je trouve que Conversion est un livre correct qui mérite d’être lu.
 Un autre vitrail me touchait. Celui qui représentait Jeanne d’Arc, debout sur le bûcher. Les flammes étaient de long fuseaux de verre rouges et orangés qui se détachaient sur un entrelacs de fumées en fer forgé noir, mais elle avait une expression très différente : la bouche fermée , les mains attachées devant elles et les yeux levés au ciel en signe de béatitude. Elle portait une longue tunique de lin blanc avec un nœud autour du cou, telle une chemise de nuit de petite fille. Une foule de gens priaient à ses pieds les mains jointes et la contemplaient avec un air affligé , désespérés par leur propre impuissance. Jeanne d’Arc semblait ne rien remarquer.  Elle avait un visage doux et apaisé.
Et vous qu’en avez vous penser ?
Publicités