Inaccessibles, tome 1 : la tour aux milles étages ∼ Katharine McGee

inaccessibles

Titre VF : Inaccessibles, tome 1 : la tour aux milles étages

Titre VO : The thousandth floor

Auteur : Katharine McGee

Traducteur : Isabelle Troin

Genre : Science-Fiction

Maison d’édition : Michel Lafon

Date de parution : 09/02/2017

Nombre de page : 411

Nombre de tome : ? 

Prix : 17.95 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal. Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…

Qui a pu accéder à cet étage? Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux…
• L’image parfaite de Leda Cole cache une addiction à une drogue qu’elle n’aurait jamais dû essayer et à un garçon qu’elle n’aurait jamais dû toucher.
• La vie merveilleuse et sans problèmes d’Eris Dodd-Radson vole en éclats quand une horrible trahison brise sa famille.
• Le travail de Rylin Myer dans l’un des plus hauts étages la propulse dans un monde – et une histoire d’amour – qu’elle n’aurait jamais imaginé. Mais que lui coûtera cette nouvelle vie ?
• Watt Bakradi est un génie de la technologie qui cache un lourd secret : il sait tout sur tout le monde grâce à une IA qu’il a créée. Pourtant quand il est engagé par une fille des étages supérieurs pour espionner un garçon, il se retrouve piégé dans une toile de mensonges inextricable.
• Et vivant au-dessus de toute cette agitation, Avery Fuller, génétiquement créée pour être parfaite. Celle qui semble tout avoir est pourtant tourmentée par la seule chose qu’elle n’aura jamais…

note

Très bonne lecture

mon-avis

michel lafon

Quand le surveillant de quai trouva ce qui restait de son corps et envoya d’un doigt tremblant son rapport d’incident, il ne savait qu’une chose : cette fille était la première personne à tomber de la Tour depuis vingt-cinq ans qu’il travaillait là. Il ignorait qui elle était et comment elle avait pu avoir accès à l’extérieur.

Il n’aurait su dire si elle était tombée par accident, si quelqu’un l’avait poussée ou si, écrasée par le poids de ses propres secrets, elle avait décidé de sauter.

Un roman assez difficile à cerner au départ. J’avoue mettre perdue plusieurs fois dans ma lecture, de par le nombre de personnages mais aussi par « l’agencement » de la Tour puisque cette Tour représente New York, il faut donc pouvoir s’y retrouver ( oui bon aussi j’étais très fatiguée ).

Avery , Leda, Rylin , Eris , Watt sont des personnages auxquels on s’attache très facilement. Bien que certains sont très stéréotypés. J’ai eu beaucoup de mal avec Avery la petite riche qui obtient toujours ce qu’elle veut, blonde, belle à se damner que tout le monde croit parfaite mais qui cache le secret le plus ignoble de tous. On enchaîne donc les points de vue de tous ces personnages chacun son tour guettant les réactions des uns et des autres. J’avoue que même si parfois ont tombe dans le cliché absolu, j’ai bien apprécié ma lecture. J’ai d’ailleurs bien aimé le point de vue du dernier chapitre qui nous annonce la couleur du tome suivant.

L’écriture de Katharine McGee est agréable à lire, elle se lit d’ailleurs très facilement et rapidement et je pense que c’est aussi l’un des points positifs de ce roman. Quant à la couverture elle est juste sublime ! J’ai d’ailleurs jeté un coup d’œil au tome 2 et j’avoue que la couverture VO est plutôt pas mal, à voir pour la couverture VF !

En conclusion, une agréable lecture, qui se lit assez rapidement. Un tome bourré de complots, de mesquineries et de drame, un peu comme dans Gossip Girl ! Ce n’était pas parfait mais je lirai volontiers la suite.

Publicités

Les frères Maddox, tome 1 : Beautiful Oblivion ∼ Jamie McGuire

beautiful oblivion

Titre VF : Les frères Maddox, tome 1 : beautiful oblivion

Titre VO : Maddox Brothers, book 1 : beautiful oblivion

Auteur : Jamie McGuire

Traducteur :

Genre : Romance, Contemporaine

Maison d’édition : J’ai lu

Date de parution : 03/02/2016

Nombre de page : 346

Nombre de tome : 5

Prix : 13.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Trenton Maddox était le héros d’Eastern University : toutes les filles étaient folles de lui, toute la fac voulait traîner avec lui… jusqu’à ce qu’un tragique événement mette fin au rêve.Alors que sa vie a repris son cours depuis peu, Trent croise la route de Cami, une jeune serveuse du Red. Farouchement indépendante, celle-ci n’est pas disponible et refuse de lui offrir la place qu’il convoite. Qu’à cela ne tienne, Trent est bien décidé à faire honneur à la ténacité des Maddox en prouvant à Cami qu’elle fait erreur. Il ignore cependant que face à lui se trouve un adversaire de taille…

note

Très bonne lecture

mon-avis

j'ai lu

Mais ça lui fait du bien. Aucun homme ne devrait jamais avoir toutes les qu’il veut. Une petite remise à zéro des compteurs, de temps en temps, ça les maintient à un niveau de crétinerie supportable.

Vous l’aurez peut-être remarqué, je ne publie pas beaucoup ces derniers temps. D’ailleurs je n’ai pas vraiment eu le temps de lire non plus. Pas mal d’imprévus se sont présentés. Bref, me revoilà et j’espère pouvoir lire un peu plus cette semaine.

Bon alors voilà, j’avais adoré Beautiful disaster, surtout Travis et donc quand j’ai découvert qu’une saga sur ses frères allait sortir j’ai tout de suite voulu en savoir plus. Je me suis donc lancé dans la lecture de Beautiful oblivion avec entrain même si je n’avais pas beaucoup de temps pour lire. Et je n’ai pas été déçue.

Malgré un rythme moins endiablé qu’avec Travis, Trenton possède tout de même le caractère d’un Maddox. La relation entre Trenton & Camille paraît très compliquée dès le départ du fait que Camille à un petit ami et qu’elle va hésiter entre les deux plus d’une fois. Mais notamment à cause d’un secret que Camille va extrêmement bien garder, si bien qu’on ne va l’apprendre qu’à la fin du roman. D’ailleurs, le récit se passe en même temps que celui de Beautiful disaster et donc on a parfois des petits rappels sur l’histoire de Travis & Abby.

En conclusion, une très bonne découverte sur l’un des frères Maddox. J’ai hâte d’en découvrir plus sur les autres. 

La passe-miroir, tome 1 : les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

Titre : La passe-miroir, tome 1 : les fiancés de l’hiver

Auteur : Christelle Dabos

Traducteur : 

Genre : Fantasy, Jeunesse

Maison d’édition : Gallimard jeunesse

Date de parution : 06/06/2013

Nombre de page : 528

Nombre de tome : 3

Prix : 18.00 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du pôle. A quelle fin a-t-elle était choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

note

mon-avis

Les paroles glaciales de la Doyenne résonnaient dans sa tête : « Si tu échoues à cette tâche, si tu fais échouer ce mariage, je te jure que tu ne poseras plus jamais les pieds sur Anima. » Le bannissement était pire que la mort.

Ce premier tome traîné dans ma PAL depuis longtemps déjà et j’avoue que je ne m’y intéressais plus vraiment jusqu’à ce que Dans la bulle de cha me propose de le lire en lecture commune. J’avais peur d’être déçue, de ne pas accrocher. Mais ce fut une véritable surprise et je dois dire que je comprends maintenant pourquoi tout le monde en dit tant de bien.

En un premier temps, le roman met beaucoup de temps à démarrer du fait de fortes longueurs. Malgré cela les différents retournements de situations nous tiennent et nous font paniquer pour nos personnages qui tentent de survivre dans ce Pôle où les complots entre familles régissent. C’est d’ailleurs un endroit assez cruel et impitoyable où Ophélie tentera de se débrouiller seule puisqu’elle ne peut compter que sur très peu de monde à Clairdelune.

La relation entre Ophélie et Thorn est vraiment compliquée à comprendre. Je pense que le personnage de Thorn y est pour beaucoup dans l’histoire étant donné qu’il n’est présent que sur quelques lignes dans le roman, je dirai même que si l’on mettait bout à bout ses apparitions cela ne représenterait même pas un chapitre. Malheureusement, c’est ce qui a fait que ce ne fut pas un coup de cœur pour moi combiné à toutes ces longueurs.

Cependant, j’avoue que j’ai beaucoup aimer les différents personnages, que ce soit de Berenilde à Archibald en passant par Gaëlle et Renard ou même Thorn, malgré le fait qu’il n’est pas apparue très souvent, il a suscité une extrême curiosité en moi, même s’il m’a laissée plus d’une fois très perplexe, il n’est d’ailleurs pas possible de s’attacher à lui du fait qu’il n’est pas souvent là. Ophélie quant à elle m’a beaucoup plu, elle a su garder son self-control devant des situations des plus malsaines et embarrassantes.

Je pense lire la suite prochainement sans aucun problème mais en attendant certaines réponses de la part de l’auteur.

Si cela vous intéresse, je vous invite à aller lire l’article de Cha 🙂

Lux, tome 4 : Origine de Jennifer L. Armentrout

Titre : Lux, tome 4 : Origine

Auteur : Jennifer L. Armentrout

Traducteur : Cécile Tasson

Genre : Fantastique, Jeunesse

Maison d’édition : J’ai lu

Date de parution : 16/11/2016

Nombre de page : 448

Nombre de tome : 5

Prix : 13.00 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

L’expédition du Mont Weather s’est soldée par un échec et la disparition de Katy. Fou de rage et rongé par la culpabilité, Daemon est prêt à tout pour retrouver sa trace… quitte à mettre les siens en danger ou faire cavalier seul. De son côté, Kat n’a qu’une préoccupation : survivre. Et entourée d’ennemis, elle ne pourra s’en sortir qu’en s’adaptant. Mais de l’autre côté de la barrière, les choses ne sont plus si simples : qui du Dédale, des humains, ou même des Luxens doit-elle craindre le plus ? Bien qu’ensemble Katy et Daemon soient capables de soulever des montagnes, leur couple sera-t-il assez solide pour affronter la vérité ?

note

mon-avis

Il été hors de question que je serve de goûter intergalactique.

Δ Ne pas lire si vous n’avez pas lu les tomes précédents.

En regardant le titre du livre, soit dit en passant « origine », j’étais hyper contente puisque je me suis dit qu’on en apprendrait un peu plus sur l’origine des Luxens et des Arums car finalement tout au long des 3 premiers tomes on ne connaît pas grand-chose. Ce que j’aime beaucoup dans cette saga c’est que plus on avance plus on nous donne de petites bribes d’information mais toujours en nous laissant une part de mystère. Mais bien sûr je me suis bien plantée, il ne s’agit pas de l’origine des Luxens ou des Arums mais bien d’autre chose, certes en rapport mais quelque peu différent.

J’ai adoré retrouver les personnages, que ce soit les principaux tels que les familles Black et Thompson ainsi que Katy ou même les personnages secondaires tels que Luc et Paris, j’ai d’ailleurs tout autant adoré découvrir certains nouveaux personnages tel que Archer qui m’a tellement intrigué dès le début du roman, il y a une telle profondeur dans le personnages qu’on ne peut passer à côté. J’ai même adoré retrouver Blake, que je n’ai pu m’empêcher de détester, il a tellement mérité ce qui lui arrive.

Cette suite m’a de suite replongé dans l’univers des Luxens  et des Arums et ce fut un réel plaisir. Elle reste dans la continuité des événements qui ont pu survenir lors du troisième tome et l’on n’est absolument pas perdu lors de la reprise avec ce quatrième tome. Comme je le disais un peu plus haut, j’ai aimer en apprendre davantage sur diverses choses dont je ne peux pas vraiment vous parler au risque de vous spoiler, et ce n’est pas le but. Cependant si j’ai adoré me replonger dans l’histoire avec nos différents personnages, etc … il manque énormément d’action durant les trois quarts du roman et les jours se ressemblaient que ce soit pour Katy ou Daemon et nous autres lecteurs perdons également le fil du temps étant nous aussi sous terre comme nos personnages. Malgré cela je ne me suis pas ennuyé une seule fois et cela n’a pas non plus ralenti la lecture.

Tout de même je dois dire que je ne m’attendais absolument pas à ce que la fin soit amenée de cette façon mais j’aurais du m’en douter car Jennifer L. Armentrout a toujours su donner le coup de grâce au lecteur dans les fins de romans. Je suis très excité de connaître la suite, même si ça ne va pas sentir très bon pour certains de nos personnages.

Frozen, tome 3 : la tour grise. Melissa de la Cruz & Michael Johnston

Titre : Frozen, tome 3 : la tour grise

Auteur : Melissa de la Cruz & Michael Johnston

Traducteur : Nathalie Huet

Genre : Jeunesse, Fantasy

Maison d’édition : Albin Michel

Date de parution : 02/11/2016

Nombre de page : 329

Nombre de tome : 3

Prix : 15.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Nat a perdu son Drakon, Wes se meurt dans ses bras et Avo Hubik, de retour dans l’armée, menace ses amis de toute sa puissance de feu. Tout ce que la jeune fille avait réussi à accomplir n’est plus. Ne reste que la mort, la glace et le sang. Ainsi qu’un espoir, un infime espoir. Au loin, dans la plus haute tour de New Dead City, alias New York, repose le palimpseste d’Archimède, l’artefact créateur de mondes, la seule magie à même de le sauver.Mais comment Nat pourrait-elle l’atteindre quand se dressent sur sa route toute une armée, la sournoise Eliza et son propre Drakon ? Sans oublier le palimpseste lui-même qui ne livrera le sort qu’il contient que si la drakonnière s’en montre digne… et lui sacrifie tout ce qu’elle a de plus cher !

note

mon-avis

Rouge, la couleur du désir

Noir, c’est celle du désespoir

Victor Hugo,

« Rouge et noir », Les misérables.

Δ Ne pas lire cette chronique si vous n’avez pas lu les autres tomes; cela pourrait vous spoiler.

L’intrigue continue d’avancer et l’on reprend la lecture dans une ambiance assez triste. Mais dès le départ on ne nous laisse aucun répit. L’action est au rendez-vous et ce tout au long, quand on pense que nos personnages ont enfin un moment pour souffler et ben NON C’EST REPARTI pour un tour. Les épreuves se révèlent de plus en plus difficiles pour nos personnages. De plus , c’est un tome assez tristounet surtout si vous vous êtes attaché à tous les personnages du fait de nombreuses morts.

J’étais toujours aussi heureuse de retrouver Nat et sa bande qui nous transmettent leur bonne humeur même dans les circonstances les plus tristes. Comme je le dis plus haut les épreuves que doivent affronter nos différents personnages sont de plus en plus difficiles et les choses se passent difficilement, pas toujours comme prévu et beaucoup de sacrifices sont faits. C’est un élément qui pour moi est positif dans le sens où je déteste quand les choses se passent trop facilement et que les personnages ressortent haut la main de quelque chose dont il sont censés ressortir presque agonisant, j’avoue que j’exagère un peu sur le côté agonisant. Fort heureusement, ici plus on avance dans le récit et plus on rencontre de difficultés et d’obstacles. Ce qui me semble important dans les trilogies, notamment dans le dernier tome. Je ne vais pas en dire davantage puisque vous découvrirai tout ceci de vous même.

La plume de l’auteur est toujours aussi enrichissante et plaisante à lire. Toutes les questions que j’ai pu me poser dans la totalité de la trilogie ont eu leur réponse, quant à la fin elle m’a fait frissonner, je ne pensais pas que ça se terminerait ainsi mais j’ai vraiment adoré. J’ai lu plusieurs livres de Melissa de la Cruz, et cette trilogie reste celle que j’ai préférée.

En conclusion, ce troisième tome, fût presque un coup de cœur ! Chargé d’émotions, d’humour, et de magie. J’ai vraiment adoré découvrir cette trilogie dont je n’attendais pas grand-chose au départ.

Phobos, tome 3 de Victor Dixen

phobos-tome-3

Titre : Phobos, tome 3

Auteur : Victor Dixen

Traductrice :

Genre : Science-Fiction, jeunesse

Maison d’édition : Robert Laffont

Date de parution : 24/11/2016

Nombre de page : 619

Nombre de tome : 4

Prix : 18.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

FIN DU PROGRAMME GENESIS DANS
1 MOIS…
1 JOUR…
1 HEURE…
ILS SONT PRÊTS A MENTIR POUR SAUVER LEUR PEAU

Ils sont les douze naufragés de Mars.
Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.

ELLE EST PRÊTE A MOURIR POUR SAUVER LE MONDE

Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?

MÊME SI LE COMPTE À REBOURS EXPIRE, IL EST TROP TARD POUR RENONCER.

note

4

mon-avis

robert laffont– T’inquiète, je vais te transformer en Rolex de la séduction !

Après la fin du tome 2 il était inconcevable d’attendre que le troisième tome sorte enfin, il me fallait la suite. Du haut de ses 120 chapitres, ce pavé est facilement impressionnable. D’ailleurs si je me souviens bien, les autres tomes tournaient autour des 400 pages et non des 600 pages comme celui-ci.

Je me suis facilement remise dans l’histoire qui m’avait tant manqué en ne sachant pas vraiment ce qui m’attendait. J’ai retrouvé mes chers pionniers et pionnières et si j’en ai tant aimé j’en ai également tant détesté l’un d’entre eux : Alexeï ! Ce n’est pas une surprise, je l’ai toujours détesté et ce depuis que je l’ai rencontré. Mais dans ce tome il est encore plus detestable que dans les précédents, peut être car il était moins présent dans le premier et le second tome.

Mais si j’étais tant heureuse de retrouver les personnages, j’ai presque été déçu par le déroulement de l’histoire. Enfin pas exactement le déroulement de l’histoire, je dirais plutôt à cause des longueurs. Tout est là, le suspens, la tension, l’action, les retournements de situation auquel ont ne s’attend pas forcément mais ponctué à tout ceci il y a les longueurs interminables qui surgissent entre tout. Il y en a tellement que je n’en voyais pas le bout. Et je n’étais même pas à la moitié. J’ai vraiment eu beaucoup de mal à m’y faire. C’est vraiment dommage car l’histoire est plaisante à lire, j’ai passé de bons moments mais pour moi le roman aurait pu être plus court. Par-dessus tout, j’ai aimé suivre nos pionniers dans les sacrifices et les choix qui s’offrent à eux pour garantir leur survie.

En refermant le livre , et à l’instant où j’écris ma chronique je viens seulement de comprendre le pourquoi de la couverture avec la robe rouge en mousseline. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite des événements car la fin m’a laissé sur les fesses.

Phobos, tome 0 : Origines de Victor Dixen

phobos-tome-0

Titre : Phobos, tome 0 : Origines

Auteur : Victor Dixen

Traductrice :

Genre : Science-Fiction, jeunesse

Maison d’édition : Robert Laffont

Date de parution : 02/06/2016

Nombre de page : 304

Nombre de tome : 4

Prix : 14.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Ils incarnent l’avenir de l’Humanité. Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars. Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, leur courage et, bien sûr, leur potentiel de séduction. Ils dissimulent un lourd passé. Le courage suffit-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu ? La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore ? Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs sur les  » héros de l’espace  » ? Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu’il ne soit trop tard.

note

4

mon-avis

robert laffontOui, je vois, dit-elle d’un ton détaché. Tu as fait le choix de vivre jusqu’au bout ton petit rêve d’étoile filante, comme James Dean. Ta stellogenèse. J’espère sincèrement que ta fusée tiendra mieux le coup que sa bagnole et que tu ne te crasheras pas dans le premier astéroïde venu.

Après avoir lu le premier tome à sa sortie, je voulais en savoir plus sur nos prétendants. C’est donc tout excité que je commence ce tome.

On commence par en apprendre davantage sur Mozart, l’un de mes pionniers préférés, notamment sur comment il a été recruté et surtout sur sa vie d’avant, son histoire avec ce fameux gang « L’aranha« . Je n’ai pas été déçu ! Tout nous est raconté à travers Mozart. Je trouve d’ailleurs vraiment super que l’auteur ai séparer tout cela en six pour ne suivre qu’un seul personnage par partie. Cela permet une réelle immersion dans chaque « histoire », même si parfois les autres personnages sont présents on ne suit réellement que le personnage qui est destiné à cette partie. Je n’ai par contre pas du tout apprécié l’histoire d’Alexeï, qui ne m’intéressait pas particulièrement dans la saga en général. Je me suis d’ailleurs presque ennuyée de lire la partie qui lui est consacrée. Mais malgré tout l’histoire de chaque prétendant m’a touchée. J’étais ravi de découvrir comment chacun de nos pionniers avait été sélectionné et surtout les cruelles intentions de Serena Mcbee concernant nos prétendants.

Off-campus, saison 1 : The deal de Elle Kennedy

off-campus

Titre : Off-Campus, saison 1 : The deal

Auteur : Elle Kennedy

Traductrice : Robyn Stella Bligh

Genre : Romance

Maison d’édition : Hugo Roman

Date de parution : 07/07/2016

Nombre de page : 440

Nombre de tome : 4

Prix : 17.00 €

Logo Livraddict

résumé

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant. Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord.Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football.

Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

note

5

mon-avis

hugo roman

– Par curiosité, quand tu te réveilles le matin, est-ce que tu t’admires dans le miroir pendant une heure, ou deux ?
– Deux, je réponds sur un ton joyeux.
– Est-ce que tu te tapes dans la main ?
– Bien sûr que non. J’embrasse mes biceps puis je pointe le doigt vers le plafond et je remercie Dieu de m’avoir créé aussi parfait.
– Très bien, je vois. Eh ben, je suis désolée de te décevoir, Monsieur Parfait, mais je n’ai aucune envie de sortir avec toi.

Tout d’abord en me baladant à Cultura au début du mois j’ai été attirée par le titre, puis la couverture et le résumé m’ont carrément convaincu de l’acheter.  Ce premier tome d’Off-campus a été un énorme coup de cœur. J’ai tout de suite été happée par l’histoire dans laquelle l’auteur nous immerse si facilement. L’intrigue est bien menée et la plume de l’auteur est magnifique. Pour tout vous dire, cela faisait des années que je n’avais pas terminé un roman en deux minuscules petites journées. D’ailleurs, je pense que j’aurais facilement pu le lire en une seule si je n’avais pas travaillé ce jour-là.

L’histoire commence donc lorsque Hannah une élève universitaire qui possède un don en chant se retrouve à baver sur le quater back de l’équipe de football mais elle n’ose pas faire le premier pas. Garrett quant à lui est dans le même cours philosophique qu’Hannah lorsque leur chemin se croise pour la première fois. Il vient de se récolter une très mauvaise note et se dit que le hockey, c’en est fini pour lui. Heureusement, Hannah fait tomber sa copie et Garrett se retrouve à marchander avec elle. Marchander n’étant pas le mot exact. Et voilà qu’ils se retrouve à faire un deal , Hannah lui donne des cours tandis que Garret l’aide à séduire le quater back dont elle raffole. De là attendez-vous à des étincelles, je ne vous en dit pas plus, c’est la surprise.

L’alternance des points de vue entre Garrett et Hannah , est pour moi, indispensable à partir du moment où on veut comprendre les changements dans la relation de nos personnages.

Si j’ai vite été conquise par l’intrigue je l’ai aussi été par les personnages. Hannah est une fille plutôt simple qui est à l’université depuis un certain temps maintenant et qui vit sur le campus avec sa meilleure amie. Elle est brisée suite à ce qui lui est arrivé à 15 ans lors d’une soirée mais bien vite elle voudra conquérir le quaterback de l’équipe de football et pour ça elle sera prête à tout quitte à donner des cours à Garrett le capitaine de l’équipe de Hockey qu’elle n’apprécie pas particulièrement, elle ne se laisse pas faire et j’ai adoré sa repartie. Garret qui soit dit en passant est un demi-dieu tout droit tombé du ciel. Notre capitaine est tout bonnement concentré sur ses études et plus principalement sur le hockey, il est inconcevable d’avoir une petite amie, ce n’est qu’une distraction d’après lui. C’est pourquoi il se tape toutes les meufs du campus, mais bien sûr les choses ne se passeront pas du tout comme prévu pour nos deux personnages. Les tournants qu’à d’ailleurs pris le roman m’a beaucoup plus.

J’ai vraiment hâte de lire les autres tomes prochainement, en espérant toujours être autant conquise.

Endgame, tome 3 : les règles du jeu de James Frey & Nils Johnson-Shelton

 

endgame-tome-3

fiche-technique

Titre : Endgame, tome 3 : les règles du jeu

Auteur : James Frey & Nils Johnson-Shelton

Genre : Jeunesse, science-fiction

Maison d’édition : Gallimard

Date de parution : 27/10/2016

Nombre de page : 390

Nombre de tome : 3

Prix : 19.90 €

résumé

Il faut mettre fin à Endgame. Jouer pour gagner ou se battre pour la vie ? Les Joueurs vont terminer Endgame… selon leurs propres règles. Les vrais héros se révèlent et les plus puissants ne sont pas ceux que l’on croit. Et il y a l’étrange Stella, qui semble en savoir plus qu’elle n’en dit, et leur propose une alliance. Faut-il lui faire confiance ? Suspense insoutenable et émotion : au cœur de l’action la plus intense se profilent les interrogations fondamentales d’êtres complexes, profondément humains. Un final audacieux, captivant, vibrant : le dénouement magistral d’un grand roman.

note

mon-avis

gallimard

– Tu as mûri, hein ?
– Oui, sans doute. Mais je suis surtout crevée, mentalement et physiquement.
– Moi aussi. C’est peut-être ça être adulte.

Bien sûr je rappelle qu’il ne faut pas lire cette chronique si vous n’avez pas lu les tomes précédents. J’essaie un maximum de ne rien spoiler mais parfois juste un petit détail de rien du tout peut tout gâcher. 

Pour commencer j’aime beaucoup cette couverture. Elle a de suite accroché mon regard je me suis donc jeter dessus dès sa sortie en m’écriant « Oh mon dieu il est sorti ! » puis je l’ai laissé mijoter dans ma bibliothèque et comme l’année précédente je me suis lancé dans la lecture de ce troisième et dernier tome d’Endgame en ce début d’année 2017 , j’aurais beaucoup aimer avoir des couvertures similaires pour les deux tomes précédents.

Une suite qui m’a autant plu que les deux autres tomes et qui a su me faire angoisser pour mes personnages préférés mais qui m’a aussi fait pleurer. Je suis un peu triste de terminer cette trilogie si plaisante et surtout mon premier roman de 2017 ! Cependant, j’ai en ma possession la trilogie Missions Endgame qui parle des entraînements des divers Joueurs, j’ai vraiment hâte de découvrir tout ça. Ceci dit comparer aux tomes précédents celui-ci est nettement moins long dans le sens où les deux autres faisaient environ 600 pages et ce troisième opus n’en fait que 390.

Pourtant, l’intrigue évolue aussi bien que dans le second tome, on y retrouve nos 7 Joueurs prêt à tout pour trouver la dernière clé ou pour arrêter Endgame. Bref, tous on un objectif différent et certains vont s’allier comme dans les tomes précédents afin de pouvoir poursuivre ce qu’ils ont commencé. Je ne me souviens plus vraiment de la fréquence de la présence du Kepler 22b dans le second tome, mais s’il y a une certitude c’est que dans celui-ci il est bien plus présent et en plus de cela il intervient dans le Jeu , chose qu’il ne faisait pas vraiment avant. C’est ce qui donne plus de piment à l’aventure de nos Joueurs. Et bien sur on en apprend encore beaucoup sur Endgame.

Par contre, j’ai été quelque peu déçu par la tournure que prend la fin, je ne m’attendais absolument pas à ça mais comme il est dit il n’y aura qu’un vainqueur.Malgré tout c’est une très belle fin et je suis heureuse qu’Endgame se termine de cette façon.

Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond de Darynda Jones

charley-davidson-4

fiche-technique

Titre : Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond

Auteur : Darynda Jones

Genre : Bit-lit

Maison d’édition- collection : Milady- Bit lit

Date de parution : 12/07/2013

Nombre de pages : 427

Nombre de tomes : 10 ( dont 9 sortis en France)

Prix : 8.20 €

résumé

Etre Faucheuse, c’est glauque. Et détective privée, dangereux. On peut dire que je cumule. C’est pour ça que j’ai décidé de prendre un peu de temps pour moi. Rien de tel que passer quelques commandes au télé-achat pour reprendre du poil de la bête. Je ne comprends pas pourquoi Cookie en fait tout un plat ! Ce n’est pas comme si on manquait d’argent : Reyes Farrow, le très chaud fils de Satan, m’en doit plein. Cela dit, pour lui demander de régler sa dette, il faudrait que je sorte de chez moi… Mais avec un pyromane qui met le feu, littéralement, à Albuquerque, et cette femme qui a besoin de mes services parce qu’on cherche à l’assassiner, je préférerais rester en pyjama.

note

4

mon-avis

milady

 Ce qui ne me tue pas à plutôt intérêt à courir vite.

Pour commencer, ce tome m’a un peu moins plu que le précédent. Pourtant tout y est, l’intrigue est toujours aussi plaisante, on suit toujours plusieurs enquêtes dont certaines continuent leurs avancées. Les personnages me font toujours autant rire et ils sont toujours aussi attachants mais je pense que j’en attendais trop de ce tome et en dernier lieu je n’ai pas réussi à l’apprécier sa juste valeur. Ce qui est fort dommage puisque j’adore cette saga.

Même si certains sont mis en suspens, les personnages sont toujours aussi attachants. Garret manque encore à l’appel mais comme je l’avais souhaité dans ma chronique précédente, la famille de Charley est bien plus présente. Charley qui encore une fois prend énormément de risques et va encore frôler la mort à mainte reprise. Ceci dit, Reyes , oncle Bob et Cookie sont toujours là quoi qu’il advienne.

Au niveau de l’intrigue, je vais me répéter par rapport à mon avis sur le tome trois. L’intrigue est toujours aussi prenante, les enquêtes avancent lentement mais sûrement et on en apprend encore tout pleins même si je trouve que ça ne va pas assez vite. Je n’ai pas grand chose à ajouter puisque mon avis est à peu près le même que ma chronique précédente donc je vais m’arrêter ici.