Ennemis tome 1 de Charlie Higson

ennemis

fiche-technique

Titre : Ennemis tome 1

Auteur : Charlie Higson

Genre :  Thriller, Jeunesse

Maison d’édition-Collection : Pocket-Collection jeunesse

Date de parution : 01/06/2011

Nombre de pages : 478

Nombre de tomes : 7

Prix : 17.50 €

résumé

Londres est plongé dans le chaos et la confusion. Une étrange épidémie frappe toutes les personnes âgées de plus de 14 ans. Les plus chanceux meurent, tandis que les autres… se transforment en morts-vivants assoiffés de sang. Plus aucun endroit n’est sûr dans la ville, mais les enfants s’organisent. Des clans se forment, dont celui qui a trouvé refuge dans le supermarché Waitrose. Il est mené par le charismatique Arran. Un jour, l’émissaire d’un autre clan vient les avertir qu’il existe un abri, à Buckingham Palace. Pour les enfants de Waitrose, c’est l’épreuve de la dernière chance. A pied, sans aucune protection, ils doivent traverser Londres, ses rues obscures privées de courant, pour se réfugier dans les maisons désertes… tandis que dans l’ombre, les morts-vivants attendent de se jeter sur leur proie !

note

3

mon-avis

pocket jeunesse

 Toutes les voies qu’ils avaient empruntées semblaient au contraire les écarter de leur objectif, quand elles ne les ramenaient pas à leur point de départ. Aussi reprenaient-ils régulièrement le chemin du Gherkin, seul jalon fiable dans ce dédale. Et maintenant, il commençait à faire nuit. Des papiers voletaient dans les airs. Levant les yeux, Sam s’aperçut qu’ils s’échappaient d’une vitre brisée, dans les étages du gratte-ciel. Il n’aimait pas cet endroit. Les tours de verre et d’acier se reflétaient les unes dans les autres à l’infini. On aurait dit une ville dessinée par un déséquilibré, hors de toute unité d’échelle et de tout souci d’harmonie.

Ennemis a un démarrage un peu lent. Ce qui m’a un peu plus freinée encore, en premier temps, c’est que j’avais peur que les personnages soit trop enfantins puisque les personnes de plus de 14 ans se transforment en une sorte de zombie, les personnages ont en dessous de cet âge-là ! Ça a eu pour effet de mettre un frein à ma lecture, ce qui, combiné à un démarrage long à la détente, peut être dur à encaisser et nous ennuyer. En revanche, une fois que le livre a bien démarré, on ne s’ennuie plus.

Cependant, j’ai eu une grosse déception concernant la mort de l’un des héros, alors je ne spoile rien de bien méchant, puisque dans une histoire de zombies il y a forcément des morts, mais je pense que l’auteur n’aurait pas dû faire mourir cette personne, qui pour moi était LE personnage le plus important de l’histoire. Et surtout, c’était celui auquel je m’étais attachée, le seul d’ailleurs, car avec les autres je n’ai pas vraiment adhéré. Pour moi, ils paraissaient sans vie.

Plus j’avançais, moins j’en attendais de ce roman. Non pas que l’on s’ennuie, ça non, c’est une lecture sans prise de tête, mais il n’y avait pas assez d’action à mon goût et lorsqu’il y en avait, ce n’était pas vraiment intéressant et vraiment trop facile pour des gamins de leur âge. Je ne suis pas là pour dénigrer le travail de l’auteur, mais voilà je n’ai pas réussi à avoir peur ou à angoisser autant que pour d’autres romans avec des zombies que j’ai pu lire. Malgré tout, c’était quand même une bonne lecture et je donnerais probablement une chance à la suite en espérant que cela s’améliorera.