La sirène ∼ Kiera Cass

la sirène

Titre VF :  The Siren

Titre VO : La sirène

Auteur : Kiera Cass

Traducteur : Madeleine Nasalik

Genre : Fantastique

Maison d’édition : Robert Laffont

Date de parution : 22/09/2016

Nombre de page : 347

Nombre de tome :  /

Prix : 17.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l’entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

note

Bonne lecturemon-avis

robert laffont

A la fois mère de substitution, chaperon et employeur… la relation qui nous lie à l’Océan est très complexe.

 φ
Naturellement, j’ai commencé les livres de Kiera Cass avec « La sélection », que j’avais dévoré et adoré ! Je me suis donc lancer dans la lecture de « La sirène » que je trouvais plutôt prometteur. Il faut dire que revisiter le mythe des sirènes n’est pas commun.
 φ
On retrouve Kahlen, personnage principal qui est une sirène, elle a été recruté et voue sa vie à l’Océan pendant 80 ans ( les sirènes ici sont immortelles) , considéré comme personne. Ici, les sirènes n’ont pas de queue de poisson comme dans les mythes que l’on peut connaître. C’est plutôt agréable, de lire autre chose que ce que l’on connaît déjà. Mais leur voix est mortelle, elle sert d’arme destinée à « nourrir » l’Océan. Oui oui, c’est assez glauque quand on y pense, car l’Océan se nourrir d’humains que les sirènes attirent à la mort. Donc, elles doivent faire semblant d’être muette, au risque de tuer les humains. Je ne vous en dis pas plus parce que bien sûr il y a d’autre chose à découvrir.
 φ
Je suis un peu mitigée face à cette lecture, j’ai apprécié ma lecture mais je n’arrive toujours pas à me faire un avis arrêté même après plusieurs jours de réflexion. Mais voilà, je ne peux pas dire que j’ai autant aimé que « La sélection ».

La sélection, tome 5 : la couronne de Kiera Cass

la séléction tome 5

fiche-technique

Titre : La sélection, tome 5 : la couronne

Auteur : Kiera Cass

Genre : Jeunesse, Romance

Maison d’édition : Robert Laffont – collection R

Date de parution : 12/05/2016

Nombre de page : 331

Nombre de tome : 5 + 3 Hors-Séries

Prix : 16.90 €

résumé

Il ne doit en rester qu’un.
Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. Sa mère à l’article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l’amour et du pouvoir, détestée par une partie de l’opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants. Devenir femme, épouse et reine en l’espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l’écouter…

note

5

mon-avis

robert laffontJ’entendais son sourire sans le regarder, ce qui ne faisait qu’accentuer le mien. J’étais si occupée à l’écouter que je dus me rappeler de respirer. 

Ne pas lire si vous n’avez pas lu les autres tomes !!!

J’attendais avec impatience de pouvoir lire la suite du quatrième tome, qui m’avait attristée. Même si je n’arrivais pas à vraiment apprécier Eadlyn, il y avait toujours America, que j’adorais dans sa sélection et que j’adore toujours en temps que reine !

C’était génial de lire la sélection du point de vue des prétendantes lors des 3 premiers tomes, et c’est très agréable de la découvrir du côté de la future reine. C’est différent mais intéressant, bien que le tome 4 n’ait pas grand chose de la sélection, à mon humble avis ; ce tome 5 en possède tous les aspects puisque Eadlyn a enfin accepté de se trouver un mari. Bon, je trouve quand même qu’il n’y a pas beaucoup de moments passés avec les prétendants, au point que j’ai du mal à me souvenir de la personnalité de chacun. Lors des 3 premiers tomes, j’étais certaine de qui le prince Maxon allait choisir, c’était évident puisque notre chère America était le personnage principal de cette sélection. Mais ici, du moins dans le tome 4 et 5, je ne voyais toujours pas qui elle allait choisir, elle pouvait choisir n’importe lequel, j’avais même quelques doutes concernant Erik, l’interprète de Henri. Alors voilà, je me suis vraiment posé la question de savoir mais qui va t-elle choisir ?

Il y a tellement de rebondissements et de retournements de situation que parfois j’en ai été choquée, le fait qu’elle choisisse aussi vite m’a un peu déroutée. La situation peut se comprendre surtout après le comportement de Marid, mais tout de même il s’agit du bonheur d’Eadlyn ! En tout cas, je suis ravie de la tournure qu’a prise la sélection et je trouve que c’est une très belle fin pour cette saga. J’ai beaucoup aimé l’épilogue qui nous fait réfléchir. C’est quand même le cœur gros et les larmes aux yeux que j’ai terminé La sélection. Heureusement, je n’ai pas encore lu les hors-séries.

P.S. : Je n’aimais pas du tout ce gris sur la couverture du 4e tome, ça faisait terne, mais là j’adore cette couverture !!!

La sélection, tome 3 : L’élue de Kiera Cass

Titre : La sélection, tome 3 : Lélue

Auteur : Kiera Cass

Maison d’édition : Robert Laffont

Prix : 16.90 €

Résumé : La Selection prend un ultime tournant. Quant à America, sa vie à changée pour de bon. Et elle est decidée à se battre. Pour Maxon. Mais d’autres concurentes se sont dangereusement rapprochées du prince. La seule solution: Riposter.

Note : 20/20

Mon avis : j’ai fini ce tome le cœur gros car j’ai beaucoup appréciée et je voulais que jamais ça ne se termine, je voulais du Maxon & America toute la viiiiie ❤ . La façon dont le roi fini est on ne peu plus mériter IL L’AS CHERCHER ! Mais tout de même ça me fend le cœur pour la reine Amberly car c’était une personne bien. Je ne vais pas faire un trop long commentaire sinon je vous spolierais tout le livre … J’étais quand même très impatiente de voir ce que le tome 4 allait nous réserver !

« Sur le coup, je ne comprends pas. Je ne comprends vraiment pas ce qu’il me dit.
Puis la pièce se met à tourner autour de moi et la dernière chose dont je me souviens, ce sont les bras de Maxon qui me rattrapent avant que je m’effondre par terre. »

« Kriss veut savoir si ma migraine est passée – ce doit être la version officielle qui circule dans les couloirs –, je lui réponds que je me porte comme un charme. Elle ne me pose pas plus de questions et on dirait bien que personne ne se doute que Maxon et moi, nous avons frôlé la mort hier soir.
Tout en mâchonnant mon pain, je me demande comment les autres filles se seraient débrouillées à ma place. J’en conclus que la seule qui s’en serait mieux sortie que moi, c’est Celeste. La connaissant, elle aurait trouvé un moyen de se défendre, c’est certain, et une fraction de seconde la jalousie s’empare de moi. »

« J’étudie le cliché imprimé sur papier glacé. Tout le monde est là, sauf Kota – et moi, bien entendu. James, le mari de Kenna, est penché au-dessus de sa femme et de sa fille. Son sourire n’arrive pas à cacher ses larmes d’émotion. Dans son lit, appuyée à des coussins, Kenna serre contre son cœur un petit paquet rose, les traits marqués par le bonheur et la fatigue. Papa et maman rayonnent de fierté, May et Gerad ont l’air excités comme des puces. Bien sûr, Kota ne s’est pas déplacé pour la naissance de la petite ; il n’a rien à y gagner, ni argent ni photo dans les journaux. Mais moi, j’aurais dû être présente, à leurs côtés. »

La sélection, tome 4 : L’héritière de Kiera Cass

Titre : La sélection, tome 4 : L’héritière

Auteur : Kiera Cass

Maison d’édition : Robert Laffont

Prix : 17.90 €

Résumé : Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l’est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l’a même jamais effleurée. Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l’accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d’État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l’avenir d’Illeá…

Note : 18/20

Mon avis : J’ avais adoré les 3 tomes précédents, et celui-ci ne fait pas exception ! Mais America m’a beaucoup manquée bien qu’on la retrouve dans Eadlyn, mais ce n’est pas pareil… 

Eadlyn est un peu le sosie de Céleste niveau caractère, vous voyez le tableau ? C’est une peste, égoïste, qui ne s’ouvre pas beaucoup aux autres sauf à sa famille, mais on l’apprécie un peu plus lorsqu’elle décide de s’ouvrir un peu… On en apprend pas trop sur les prétendants étant donné que cela ne l’intéresse absolument pas, ce que je trouve dommage mais ce peut être un point positif puisque je pense que même si la sélection de America & Maxon me manquait, cela aurait été peut-être lassant si l’auteur avait exactement reproduit la même sélection.

J’ai toujours beaucoup aimé les couverture de Robert Laffont , c’est mes préférer mais là je ne comprend pas cette couleur pour la couverture ! Du gris, ça fait terne … Bon, d’un côté ce qu’il se passe dans cette sélection n’est pas trop joyeux mais bon quand même ! Je sais pas moi, un robe rouge ça aurait été jolie … Tout de même j’espère qu’il y aura une suite parce que sinon je serais un peu déçu vu comment cela se fini et je veux savoir ce qui se passe ensuite !!

– Quand nous nous sommes rencontrés, vous n’avez pas réussi à détacher votre regard de mes seins. (Il a blêmi, comme s’il pensait qu’il avait fait ça avec tant de subtilité que je ne l’avais pas remarqué.) Vous pourrez contempler mes fesses en sortant.

La sélection, tome 2 : L’élite de Kiera Cass

Titre : La sélection, tome 2 : L’élite

Auteur : Kiera Cass

Maison d’édition : Robert Laffont

Prix : 16.90 €

Résumé : La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.

Note : 19/20

Mon avis : J’ai ADORER cette suite , cependant je trouve que la couverture du livre n’est pas en accord avec celle du tome 1 qui est bleu et du tome 3 qui est blanche, ça ne reste pas dans les même tons, c’est donc la couverture que j’ai le moins appréciée.
Les événements sont tellement attachants que j’ai eu l’impression de les vivre à travers America , j’ai été exaspérer par les passages avec Aspen puisqu’il gâche tout les efforts de Maxon et puis je ne l’apprécie pas vraiment ce Aspen … J’ai été choquée par ce qui est arriver à Marlee car d’un côté je l’appréciais vraiment beaucoup , mais d’un autre côté elle a été prévenue de ce qui arriver à ceux qui enfreignent le règlement .
La reine Amberly est super adorabe il n’y a rien a dire sur elle , cependant le roi est le plus monstrueux des hommes qui puissent exister ! J’ai été choquer et désespérer des paroles qu’il a pu proférer sur America dans un magasine et surtout par les menaces qu’il lui a faites à la fin du tome , c’est un manipulateur qui en plus de ça fais subir des choses horrible à son fils sous prétexte que c’est lui le roi et que son fils doit bien se tenir ( comme il le pense à ses yeux ) et faire ce que lui a envie et non ce que Maxon a envie, de plus je trouve que c’est DÉGUEULASSE pour ne pas dire plus vulgaire qu’il fourre son nez de fouine dans le choix de la fiancée de Maxon , il a choisi la reine Amberly alors qu’il laisse son fils faire de même ! BREF JE LE DÉTESTE et je sens qu’America va devoir se battre et donner tout ce qu’elle à afin de faire face aux horreurs que le roi va lui réserver puisqu’il est bien décider à lui pourrir l’existence !
J’espère ne pas être déçu par la suite car j’exige que Maxon et América puissent être ensemble !!!

« – C’est comment d’être amoureuse ? lui demande ma petite soeur.
– La chose la plus merveilleuse et la plus terrible qui puisse vous arriver, soupire Lucy en réponse. Un bonheur qui menace à tout instant de vous filer entre les doigts, en quelque sorte.
Lucy a parfaitement résumé la situation. L’amour, c’est une peur qui vous donne des ailes. »

La sélection, tome 1 de Kiera Cass

couv50716087Titre : La sélection

Auteur : Kiera Cass

Maison d’édition : Robert Laffont

Prix : 16.90 €

Résumé : 35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie. Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…

Note : 19/20

Mon avis : J’ai vraiment apprécier ce roman qui est juste MERVEILLEUX , l’écriture est très fluide, ce qui est très agréable à lire,au début de ma lecture j’avais un peu de mal à me situer étant donner que l’on avait aucune indication sur l’année, mais cela a été de courte durée étant donner que l’on apprend certains événement survenu lors d’une 3ème guerre mondiale… J’aime beaucoup le principe de la sélection car chaque filles à sa chance de devenir princesse qu’elle fasse partie de la 2 ou de la caste 8  sachant que :

  • Caste 1 : Royauté
  • Caste 2 : les célébrités tels que les musiciens, les athlètes, les acteurs, mannequins, politiciens, policiers, pompiers, militaires.
  • Caste 3 : les professeurs, philosophes, inventeurs, écrivains, scientifiques, médecins, vétérinaires, dentistes, architectes , bibliothécaires, ingénieurs, thérapeutes, psychologues, réalisateurs, avocats et producteurs de musique.
  • Caste 4 : les propriétaires de ferme, bijoutiers, agents immobilier, assureurs, chefs cuisinier, chefs de projet pour la construction et propriétaires d’entreprises.
  • Caste 5 : les artistes.
  • Caste 6 : secrétaires, femmes de ménage, couturières, commis de magasin, cuisiniers et chauffeurs.
  • Caste 7 : jardiniers, ouvriers agricoles, nettoyeurs de piscine.
  • Caste 8 : toxicomanes, fugueurs et sans-abri.

Mais bien sur il faut faire ses preuves.

Les personnages sont très attachants  , j’ai ma petite préférence pour le prince Maxon bien évidemment … eh oui ! Maxon est romantique, charmant, gentil, voué à son pays de ce fait il s’inquiète beaucoup de ce que pense le peuple, il est ouvert à tout échange, il espère trouvé l’amour durant la sélection c’est pour cela qu’il donne une chance à chaque candidate sans aucunes exceptions. America que l’on suit dès le début, est issue de la caste 5, elle joue du piano ainsi que du violon et chante également. America a un fort caractère qu’elle tient de sa mère, elle ne se laisse pas faire et cela lui joue parfois des mauvais tours, elle pense beaucoup à sa famille et est très attacher à sa caste. Aspen, l’amour de America, veut devenir soldat c’est pour cela qu’il pousse America à poster sa candidature pour la sélection.

J’ai trouver très bien le fait d’avoir changer le nom des États-Unis et de l’avoir remplacer par Illéa que je trouve super jolie ! C’est un tome que j’ai beaucoup apprécier d’autant que l’histoire n’est pas faite que de la sélection puisqu’il y a des rebelles. Je recommande la sélection à tous ceux qui aime que la dystopie rencontre le conte de fée.

« – Dites-moi, Votre Altesse, comment gérez-vous une pièce remplie de jeunes filles éplorées?
– Je ne connais rien de plus déroutant! chuchote-t-il ses traits déformés en une expression de perplexité comique. Je n’ai pas la moindre idée de ce qu’il faut faire pour inverser la tendance.

Voici l’homme qui va prendre en main le destin de notre pays; quelques larmes et il est pris de court. A mourir de rire. «