Joyland de Stephen King


Titre : Joyland

Auteur : Stephen King

Traducteur : Nadine Gassie

Genre : Horreur

Maison d’édition : Albin Michel

Date de parution : 30/04/2014

Nombre de page : 323

Nombre de tome :

Prix : 21.90 €

Logo Livraddict

Ω

résumé

Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible ? Parviendra-t-il à l’éviter ? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais…

note

mon-avis

C’est quasiment un miracle que t’ailles à l’université, comme Erin et moi, et c’est pas en travaillant à Joyland qu’on risque de se payer une limousine un jour. Qu’est-ce que t’a dans le citron ? Ta mère t’a laisser tomber sur la tête quand t’étais petit ou quoi ?

En premier lieu, je remercie Nina de m’avoir fait découvrir ce roman !

Dans Joyland, l’histoire est racontée par un monsieur âgé d’une soixantaine d’années. Il parle donc de l’été qu’il a passé à travailler à Joyland. Ainsi que de l’enquête qu’il va mener sur un meurtre survenu 4 ans plus tôt. J’ai plutôt bien apprécié « Joyland » même si j’avoue que je m’attendais à beaucoup mieux. L’histoire se déroule au fur-et-à-mesure en nous jetant quelques infos par-ci par-là de manière à nous tenir en suspens. Les personnages sont très attachants et j’ai aimer les suivre durant tout le long du roman. Mais il y a un petit hic, le roman est qualifié du genre « Horreur », ce n’est du tout justifier, malheureusement le récit ne fait pas peur.  Bien entendu, il paraît que Stephen à fait de meilleurs romans et je compte bien sûr les découvrir.

Publicités

15 commentaires sur « Joyland de Stephen King »

  1. Je me suis moi-même posé la question du choix du genre, « horreur », pour un autre de ses romans : « Carrie ». J’ai pensé qu’avec le temps nos mentalités avaient évolué, et notre façon de classer aussi ; peut-être qu’à l’époque, ce roman était considéré comme terrifiant.
    Peut-être suffit-il de rares éléments malsains et vaguement effrayants ?

    Je lirai sûrement un jour « Joyland », mais il n’est pas sur ma liste prioritaire, contrairement à d’autres romans de Stephen King 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s