Coup de coeur : 5/5, Les avis d'Estelle, Thriller

La fille du train Paula Hawkins

la fille du train

fiche-technique

Titre : La fille du train

Auteur :  Paula Hawkins

Genre : Thriller

Maison d’édition : Sonatine

Date de parution : 13/01/2015

Nombre de pages : 378

Nombre de tomes : 1

Prix :  21 euros

résumé

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour: le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 le soir. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants, qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il la trompe, avant qu’il la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

note5

mon-avis

120316_sonatine_editions

Elle est enterrée sous un bouleau argenté, en bas, près de l’ancienne voie ferrée, sa tombe indiquée par un cairn. Ce n’est guère plus qu’une pile de cailloux, au fond. Je ne voulais pas attirer l’attention sur sa dernière demeure, mais je ne pouvais pas la laisser disparaître. Ici, elle dormira en paix, personne ne viendra la déranger, rien que le chant des oiseaux et le grondement des trains qui passent.

Tout d’abord, merci à Chloé, ma meilleure amie que je considère comme ma soeur,  de m’avoir conseillé et prêté ce livre.

C’est un livre qui m’a beaucoup plu et que je relirai très certainement.

Pourquoi ai-je autant aimé ce livre ?

Tout simplement parce que l’on découvre l’histoire d’une femme détruite par l’amour, qui idéalise les autres couples et surtout un en particulier. Elle est éperdument amoureuse de son ex-mari Tom, elle se noie dans l’alcool au point de ne plus rien contrôler… Rachel est une femme blessée qui prefère oublier ses problèmes en buvant jusqu’à ne plus rien contrôler et tout oublier. Et on sait ce que c’est, les filles, on a toutes été accro à un garçon comme Rachel l’est avec Tom . On le sait, toutes les filles ont déjà été une  « Rachel », parce qu’après tout, on est toutes des éternelles amoureuses de l’amour.

Qui est l’homme qui la détruit ?

Tom est un homme à la petite vie bien rangée : après avoir trompé Rachel avec Anna, il s’est très rapidement remarié et a eu un enfant avec celle-ci. Je n’en dirai pas plus sur lui, vous découvrirez par vous-mêmes qui il est réellement !

Parlons alors de sa femme chérie, Anna.

Allons droit au but, c’est une femme qui a peur de tout, pour tout, partout. Une femme que j’ai détestée durant ma lecture pour le mal qu’elle cause à Rachel : après tout, aucune femme n’aime la maîtresse de son mari ! C’est une femme sans coeur qui ne voit pas plus loin que le bout de son GROS NEZ !

Je ne vous parlerais pas de Megan et Scott, volontairement, vous les découvrirez et verrez que ce n’est pas le couple parfait d’amoureux qui vit encore avec des étoiles dans les yeux…

Après la disparition de Megan, j’ai encore plus adoré le livre pour son suspense et surtout pour tout ce que j’ai pu imaginer et partager comme idées avec ma super copine. Au final, j’étais bien loin de ce qui s’est reellement passé, j’espère avoir l’occasion de lire ce que vous, vous en avez pensé !

Pour finir, le point fort du livre, c’est de pouvoir être dans la peau de tous les personnages féminins, donc d’avoir plusieurs avis différents et surtout de pouvoir passer par plusieurs émotions. Le fait que ce soit comme un journal intime est aussi un gros, gros point fort.

Et pour conclure, je recommande, je recommande, je recommande !

Bonne lecture : 3/5, jeunesse, Les avis de Chloé, Thriller

Nom de code : Blackbird tome 2 : Game over de Anna Carey

black-bird-tome-2--game-over-656278-250-400

fiche-technique

Titre : Nom de code : Blackbird, tome 2 : Game over

Auteur : Anna Carey

Genre :  Jeunesse, Thriller

Maison d’édition-Collection : Bayard

Date de parution : 13/11/2015

Nombre de pages : 279

Nombre de tomes : 2

Prix : 15.90 €

résumé

Liste des choses que je sais :
Je suis en cavale.
J’ai retrouvé le garçon que je voyais dans mes rêves.
Nous sommes impliqués dans un jeu macabre et extrêmement élaboré.
Leur but : nous tuer.
Mon but : les démasquer avant qu’ils nous tuent.

note

3

mon-avis

bayard

– Je n’ai pas besoin qu’on soit responsable de moi, proteste Ben. Je ne suis pas débile.
-Alors, comment tu expliques que tu sois devenu Observateur ? raille Rafe.
-Ha, ha ! Très drôle, grogne Ben.

J’avais complètement oublié que dans ce roman, la narration se fait à la deuxième personne du singulier et donc avec « tu », je n’ai cependant eu aucun mal à me replonger dans cette chasse à l’homme, surtout que les événements les plus importants du tome 1 sont rappelés très rapidement par notre personnage principal, qui est une fille et dont on apprend le nom dans ce second tome. Et oui, comme elle a perdu la mémoire, il est assez facile de s’identifier à elle, puisqu’on apprend tout en même temps qu’elle, c’est comme ci c’était nous.

Dans ce second tome, je trouve que l’action est relayée au second plan et que notre héroïne se focalise vraiment sur la recherche, notamment de ses poursuivants mais aussi des autres cibles. C’est dommage que l’auteure n’ait pas misé sur l’action comme dans le premier tome, ici il y a beaucoup moins de confrontations au corps à corps, du moins de mon point de vue ; il y a même aucune confrontation puisqu’elle s’échappe encore et encore.

En continuant ma lecture, je me suis rendu compte que mon avis était assez mitigé sur ce second tome, d’un côté c’est super, l’intrigue est prometteuse, on ne s’ennuie pas puisque c’est intéressant de savoir qui tient les ficelles de AAE, de retrouver d’autres cibles, etc., mais de l’autre, l’action manque comme je le dit plus haut et même si on a de petits passages bien concentrés, c’est trop rapide comparé au premier tome qui ne nous laissait aucun répit. En plus, je trouve que quand Ben revient dans l’histoire, notre héroïne lui refait trop rapidement confiance : je veux dire en 5 minutes il l’a convaincue qu’il était soi-disant digne de confiance alors qu’on a bien vu ce qu’il a fait dans le tome 1. Pour moi, elle n’aurais pas dû accepter aussi facilement.

J’ai été quelque peu déçue par la fin vraiment trop facile à mon goût. Je pensais à quelque chose de bien compliqué avec beaucoup de chasseurs à la fois, mais non ce n’est pas ce qui se passe. Mais ça a été une bonne lecture quand même.

Bonne lecture : 3/5, jeunesse, Les avis de Chloé, Thriller

Ennemis tome 1 de Charlie Higson

ennemis

fiche-technique

Titre : Ennemis tome 1

Auteur : Charlie Higson

Genre :  Thriller, Jeunesse

Maison d’édition-Collection : Pocket-Collection jeunesse

Date de parution : 01/06/2011

Nombre de pages : 478

Nombre de tomes : 7

Prix : 17.50 €

résumé

Londres est plongé dans le chaos et la confusion. Une étrange épidémie frappe toutes les personnes âgées de plus de 14 ans. Les plus chanceux meurent, tandis que les autres… se transforment en morts-vivants assoiffés de sang. Plus aucun endroit n’est sûr dans la ville, mais les enfants s’organisent. Des clans se forment, dont celui qui a trouvé refuge dans le supermarché Waitrose. Il est mené par le charismatique Arran. Un jour, l’émissaire d’un autre clan vient les avertir qu’il existe un abri, à Buckingham Palace. Pour les enfants de Waitrose, c’est l’épreuve de la dernière chance. A pied, sans aucune protection, ils doivent traverser Londres, ses rues obscures privées de courant, pour se réfugier dans les maisons désertes… tandis que dans l’ombre, les morts-vivants attendent de se jeter sur leur proie !

note

3

mon-avis

pocket jeunesse

 Toutes les voies qu’ils avaient empruntées semblaient au contraire les écarter de leur objectif, quand elles ne les ramenaient pas à leur point de départ. Aussi reprenaient-ils régulièrement le chemin du Gherkin, seul jalon fiable dans ce dédale. Et maintenant, il commençait à faire nuit. Des papiers voletaient dans les airs. Levant les yeux, Sam s’aperçut qu’ils s’échappaient d’une vitre brisée, dans les étages du gratte-ciel. Il n’aimait pas cet endroit. Les tours de verre et d’acier se reflétaient les unes dans les autres à l’infini. On aurait dit une ville dessinée par un déséquilibré, hors de toute unité d’échelle et de tout souci d’harmonie.

Ennemis a un démarrage un peu lent. Ce qui m’a un peu plus freinée encore, en premier temps, c’est que j’avais peur que les personnages soit trop enfantins puisque les personnes de plus de 14 ans se transforment en une sorte de zombie, les personnages ont en dessous de cet âge-là ! Ça a eu pour effet de mettre un frein à ma lecture, ce qui, combiné à un démarrage long à la détente, peut être dur à encaisser et nous ennuyer. En revanche, une fois que le livre a bien démarré, on ne s’ennuie plus.

Cependant, j’ai eu une grosse déception concernant la mort de l’un des héros, alors je ne spoile rien de bien méchant, puisque dans une histoire de zombies il y a forcément des morts, mais je pense que l’auteur n’aurait pas dû faire mourir cette personne, qui pour moi était LE personnage le plus important de l’histoire. Et surtout, c’était celui auquel je m’étais attachée, le seul d’ailleurs, car avec les autres je n’ai pas vraiment adhéré. Pour moi, ils paraissaient sans vie.

Plus j’avançais, moins j’en attendais de ce roman. Non pas que l’on s’ennuie, ça non, c’est une lecture sans prise de tête, mais il n’y avait pas assez d’action à mon goût et lorsqu’il y en avait, ce n’était pas vraiment intéressant et vraiment trop facile pour des gamins de leur âge. Je ne suis pas là pour dénigrer le travail de l’auteur, mais voilà je n’ai pas réussi à avoir peur ou à angoisser autant que pour d’autres romans avec des zombies que j’ai pu lire. Malgré tout, c’était quand même une bonne lecture et je donnerais probablement une chance à la suite en espérant que cela s’améliorera.

Contemporaine, Les avis de Chloé, Thriller, Très bonne lecture 4/5

Central Park de Guillaume Musso

central park

fiche-technique

Titre : Central Park

Auteur : Guillaume Musso

Genre :  Thriller, Contemporaine

Maison d’édition-Collection : Edition Pocket

Date de parution : 26/03/2015

Nombre de pages : 443

Nombre de tomes : 1

Prix : 8.00 €

résumé

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier. New York, huit heures du matin. Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. Impossible ? Et pourtant… Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ? Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…

note

4

 

mon-avis

pocket Il y a des moments dans l’existence où une porte s’ouvre et où votre vie dérape dans la lumière. De rares instants où quelque chose se déverrouille en vous. Vous flottez en apesanteur, vous filez sur une autoroute sans radar. Les choix deviennent limpides, les réponses remplacent les questions, la peur cède la place à l’amour. Il faut avoir connu ces moments. Ils durent rarement.

Vous vous imaginez vous réveiller dans une forêt, menottée à un inconnu, avec un chemisier maculé de sang et un revolver qui n’est pas à vous dans votre veste, qui plus est un inconnu vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam, sachant que la veille l’un était avec des amies au Champs-Elysée et l’autre à Dublin ? Non ? Eh bien, c’est ce qui arrive à Alice et Gabriel et en plus, ils se réveillent à Central Park dans New York, sans aucun souvenir de comment s’est terminée leur soirée ! Alors autant vous dire que j’ai voulu savoir comment ils en sont arrivés là, ce qu’ils ont pu faire et surtout, qui en a après eux ! En tout cas, celui qui a fait ça est vraiment tordu, d’après ce que je viens de vous dire on ne dirait pas vraiment, mais vous ne savez pas tout, on en apprend des vertes et des pas mûres !

C’est le premier livre de Guillaume Musso que j’ai pu lire et je ne suis pas déçue, reste à voir dans ses autres romans, mais dans celui-ci, on a de l’action et du suspens à la demande et l’auteur sait faire en sorte que le lecteur soit complètement addict. Que ce soit au niveau des personnages ou de l’écriture, rien n’est à critiquer. J’ai longtemps repoussé la lecture de « Central Park », ayant un peu d’appréhension quant à l’auteur dont je n’avais lu aucun livre jusqu’à présent et je le regrette, je n’aurais pas dû repousser « Central Park » encore et encore et m’y lancer il y a bien longtemps.

Le petit plus qui est fort agréable, je trouve, sont les citations d’auteurs ainsi que de philosophes et de personnes ayant marqué l’Histoire, je présume puisque je ne les connais pas tous, en dessous de chaque titre de chapitre.

Et franchement j’ai été bluffée, je ne m’attendais pas à ce que cela ce termine de cette manière. Bravo à Guillaume Musso !

Coup de coeur : 5/5, Les avis de Chloé, Thriller

Révélée de Renee Knight

révélée

fiche-technique

Titre : Révélée

Auteur : Renee Knight

Genre :  Thriller

Maison d’édition-Collection : Edition Fleuve- Fleuve Noir

Date de parution : 09/04/2015

Nombre de page : 350

Nombre de tome : 1

Prix : 19.90 €

résumé

Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé n’est certainement pas fortuite… Le livre a simplement été déposé dans sa boite aux lettres. Sans cachet de la poste, sans aucun message. Depuis qu’elle l’a commencé, Catherine ne dort plus. C’est sa vie qu’elle lit, révélée sur le papier par un inconnu. Un certain E. J. Preston qui sait tout d’elle. Même son secret le mieux enfoui…

note

5

mon-avis

fleuve

La force que procure la colère est extraordinaire. J’ai littéralement retourné la maison, en quête d’autres secrets. Je me suis attaqué à notre nid familial comme s’il était l’ennemi. Je suis passé de pièce en pièce, j’ai déchiré, renversé, retourné, fichu une sacrée pagaille, mais je n’ai rien trouvé d’autre. Toute l’affaire m’a donné le sentiment d’être tombé dans une canalisation bouchée et de tâtonner dans des eaux usées pour tenter d’y voir plus clair. Sauf qu’il n’y avait rien de concret à quoi se raccrocher. Tout ce que je sentais, c’était une crasse molle, qui me rentrait par les pores et s’insinuait sous mes ongles, et sa puanteur m’emplissait les narines, s’accrochait à mes cheveux, s’imprégnait dans les petits vaisseaux sanguins et polluait mon corps tout entier.

Ce livre traînait quand même dans ma PAL depuis novembre, voire avant je crois ! Quelle honte ! Ayant besoin d’un thriller, j’ai attrapé Révélée et je me suis lancée.

L’histoire est racontée de deux points de vue (voire quatre, mais ce n’est pas le cas pendant la majeure partie du livre ) . Enfin, alternant d’un chapitre à l’autre, nous avons le point de vue de Catherine et celui d’un vieil homme, Stephen Brigstocke. On nous parle de ce livre dès le début mais on ne sait pas encore ce qu’est ce secret, puisque en fait on nous en parle sans révéler quoi que ce soit. C’est ce qui pousse le lecteur à continuer et à vouloir savoir quelle est cette chose si atroce qu’a à cacher Catherine et pourquoi ce vieil homme prend les choses tellement à cœur.

Les personnages sont très attachants, tous autant qu’ils sont, même si j’ai parfois voulu gifler le mari de Catherine qui, lorsqu’il apprend la « vérité », monte trop rapidement sur ses grands chevaux sans laisser Catherine s’expliquer et donner sa version. Alors pourquoi vérité entre guillemet ? Car celui qui a écrit ce livre n’était absolument pas présent lors des événements, il a donc écrit ce livre en se basant sur quelques photos prises (pas par lui bien sûr) et en inventant sa propre histoire telle qu’il l’avait imaginée ou plutôt telle que sa femme l’avait imaginée , donc bon je n’ai pas vraiment compris la réaction de son mari. Alors oui, il y a eu faute mais il aurait au moins du prendre la peine d’écouter la version de sa femme avant de se ranger du côté ennemis, et il en a pris un sacré coup ! En tout cas, moi j’avais vraiment hâte de découvrir la version de Catherine qui est différente de celle du livre sur certains points. Avant de découvrir les passages du livre et en gros de découvrir son secret, je ne m’attendais pas à ça et pourtant j’aurais dû, sachant que bien souvent lorsque la femme est au cœur d’un « secret », il s’agit de ça. C’est un thriller émouvant, qui fait réfléchir sur la façon de juger autrui sans réellement savoir. C’est donc un bouquin que je vous recommande.

Bonne lecture : 3/5, Les avis de Chloé, Thriller

Avec intention de nuire de Robin Cook

avec intention de nuireTitre : Avec intention de nuire

Auteur : Robin Cook

Maison d’édition : Le livre de poche

Prix : 7.10 €

Résumé : Nous sommes tous à la merci d’une erreur médicale, et il ne manque pas de faits divers retentissants pour nous le rappeler? Mais dans le cas de Patty Owen, morte en mettant au monde son premier enfant, y a-t-il vraiment eu négligence du médecin anesthésiste, Jeffrey Rhodes ?L’enquête conclut par l’affirmative. Lui seul se croit, se sait innocent. Sa vie et sa carrière brisées, il va devoir mener un combat désespéré avant de découvrir, derrière les circonstances qui ont entraîné le drame, d’effrayantes intentions de nuire?

Note : 15/20

Mon avis : Avant de commencer ma lecture, je ne savais pas trop à quoi m’attendre puisque le milieu médical peut parfois être difficile à comprendre surtout quand les noms d’anesthésiques s’en mêlent, mais tout compte fait ce livre est simple à lire, et son écriture est fluide.

Étant donné que c’est thriller, j’en demandais beaucoup mais la plus grande partie du livre n’est pas digne du thriller, tout simplement parce que pour moi c’est un livre qui parait « normal », un type nommé Jeffrey ( remet nous des glaçons ! Enfin bref blague à part ) se serait fait piégé puisque certains événements survenu au début du livre vous mettent la puce à l’oreille, il est donc jugé coupable de meurtre sauf qu’on lui paye sa caution… Jusqu’ici je ne vous apprend rien d’autre que ce que dit le résumé mais bon c’est ce que ce roman nous laisse. L’histoire devient un peu plus intéressante lorsque Jeffrey décide de mener sa propre enquête. Une fois les choses mises en place ( et je peux vous dire que ça en à pris du temps, un peu trop à mon goût même ! ) il m’a été difficile de laché le roman, il a tellement de chose que l’on veut savoir car il se trouve que l’on a plusieurs points de vue et que l’on sait beaucoup de choses que Jeffrey ignore et on a envie de savoir comment il va s’en sortir étant donné que l’on sait qu’il n’est pas coupable on ressent de la compassion pour ce qui lui arrive.

Ce thriller n’est pas le meilleur que j’ai pu lire mais ce fut correct.

Il attendit un moment pour voir comment il se sentait. Les vertiges et la migraine avaient totalement disparu. Ainsi que les nausées. Satisfait par la rapidité des résultats, Jeffrey ouvrit le rideau et retourna au vestiaire. Seul son côlon lui posait des problèmes. L’équipe du soir avait pris la relève et celle de jour était sur le point de partir. Le vestiaire était plein de gens de bonne humeur. La plupart des douches étaient occupées. Jeffrey alla d’abord aux toilettes. Puis il prit son élixir parégorique et en avala encore une grosse lampée. Le goût le fit frissonner, et il se demanda ce qui le rendait si amer. Il jeta la bouteille vide dans la corbeille à papiers. Puis il prit une deuxième douche et changea une nouvelle fois de casaque.

Grosse déception : 1/5, Les avis de Chloé, Thriller

Miserere de Jean-Christophe Grangé

lecture

Titre : Miserere / la marque des anges

Auteur : Jean-Christophe Grangé

Edition : Albin Michel

Prix : 22.90 €

Résumé : Étrange assassinat d’un chef de chorale d’origine chilienne dans l’église arménienne de Paris. Disparitions de plusieurs enfants de choeur. Série de meurtres opérée selon un protocole macabre : perforation inexplicable des tympans, inscriptions tirées du Miserere d’Allegri, mystérieuses traces de pas autour des cadavres : pointure 36…
Pour mener l’enquête, deux flics border line comme les aime Grangé : Kasdan, le vieux briscard à la retraite, et Volo le toxico, beau comme une rock star. Origines arménienne et russe. Deux hommes intelligents, acharnés, hantés par leur passé.

Note : 12/20

Mon avis : J’ai eu beaucoup de mal à accrocher, pour moi les premiers instants de lecture sont crucial, c’est ce qui détermine si je vais apprécier le roman. Bien sur je ne m’y arrête pas spécialement puisque le roman peut prendre une tournure inattendue mais au début je n’étais pas convaincu, c’est pourquoi j’ai traînée dans ma lecture.

Je n’ai pas trop aimer que le roman soit écrit à la 3ème personne, c’est assez dérangeant puisqu’on ne sait pas vraiment si c’est pour désigner Kasdan ou un autre personnage. De plus, la narration est externe ce qui veut dire que le narrateur apprend tout en même temps que nous et je déteste ce genre de narration pour la simple et bonne raison que je trouve cela impersonnelle, on ne sait pas ce que pense vraiment le personnage. L’histoire traîne un peu des pieds les 2 premières parties mais l’aspect s’améliore un peu vers le milieu du livre, tout de même je n’ai pas réussi à faire abstraction des points négatifs citer ci-dessus et durant ces 2 premières parties je n’ai pas réussi à apprécier ma lecture car disons-le le style d’écriture est important même si ce n’est pas le seul qui détermine si l’on passe une bonne lecture ou non.

Malgré tout ceci, j’ai décider de continuer ma lecture et je n’ai pas été déçu de mon choix puisque dans cette troisième partie j’ai été « ravie ». J’ai beaucoup apprécier le contexte historique lié à l’enquête : 1ère et 2ème guerre mondiale ( 1914-1918 ; 1939-1945 ) et le régime militaire d’Augusto Pinochet au Chili ( 1973-1990 ) , personnellement je n’avais jamais entendu parler de cette dictature militaire, donc d’un côté ce roman m’a apporté de la culture. Je dirais également que la troisième partie du livre est la plus intéressante, c’est celle qui détient toute l’action que l’on attend depuis le début, l’univers glauque de Hartmann m’as à la fois impressionnée et répugné, mais ce n’est pas tout : j’ai beaucoup apprécier l’ultime combat, il faut dire que je ne m’attendais pas du tout à ça.

– Ma femme est morte en 2001, dit-il enfin. Cancer généralisé. Rien d’original.

– Vous avez morflé ?

– Bien sur. Mais depuis sa disparition, je me sens plus fort, plus lucide. A force de vivre dans la violence, j’avais fini par me croire invincible, tu vois ? Quand Nariné est partie, ce n’est pas l’intrusion violente de la mort dans la vie qui m’a surpris. C’est le contraire. J’ai compris à quel point la vie appartient à la mort, à quel point elle n’est qu’une brève parenthèse. Un sursis dans un océan de néant. La mort de Nariné, pour moi, ça a été ça. Un rappel à l’ordre. Nous somme tous des morts en devenir…

Les avis de Chloé, Thriller, Très bonne lecture 4/5

Confusion de Cat Clarke

 

confusion 2

Résumé : Grace, 17 ans, se réveille enfermée dans une pièce blanche, avec une table, des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Elle n’en n’a aucun souvenir. Et quel est ce bel inconnu qui la traite avec tant d’égards ? Coucher sur le papier les méandres de son passé lui donnera-t-il la clef de cette cage dorée ?

Note : 18/20

Mon avis : Le titre porte bien son nom puisqu’il crée une réelle confusion dans notre esprit , au point qu’on ne sait plus quoi penser.

J’ai trouver confusion très poignant et additif dans sa lecture , Grace est une fille très négative, sans joie de vivre, encore un peu plus et elle nous rendrait dépressives.Tout au long de ce roman, Grace nous écrit donc sa triste vie et petit à petit des questions se faufilent dans notre tête , des questions auxquelles on est pas sur d’avoir une réponse puisque au final dans confusion on peut s’imaginer toutes sortes de choses , je pense que vous n’avez pas imaginer la même chose que moi.
L’auteur sait faire durer le suspens et d’ailleurs elle a su me faire imaginer tout et n’importe quoi tout le long du livre, et au final je n’ai jamais trouver la fin , je suis quand même un peu déçue de comment le roman ce termine mais ce n’est qu’un petit détail.
C’est lorsque je suis seule que le doute s’insinue. C’est comme ça depuis des années. Tant qu’il y a des gens autour de moi, je fais comme si tout allait bien. Mais j’ai besoin d’un public à qui jouer la comédie pour que ça marche. Seule avec moi-même, je me berne moins facilement.
Et vous qu’en avez-vous penser ?
Coup de coeur : 5/5, Les avis de Chloé, Thriller

La liste de nos interdits de Koethi Zan 


Résumé : À 18 ans, Sarah est kidnappée avec sa meilleure amie, Jennifer. Avec deux autres jeunes filles, elles passeront trois ans enfermées et torturées dans une cave. Jennifer n’y survivra pas. Dix ans plus tard, Sarah vit cloîtrée dans son appartement new-yorkais quand elle apprend que son bourreau va être libéré sur parole. Dans l’espoir d’apprendre où il a dissimulé le corps de Jennifer et pour enfin tourner la page, la jeune femme décide de se confronter à son ravisseur. À ses risques et périls…

Note : 18/20

Mon avis : Dès les premières pages on se sent prise au piège, puisque cela commence par l’histoire de la captivité de Sarah/Caroline.

Sarah est une personne traumatisée par sa captivité qui a durer 3 ans et qui pendant ces années a été torturer psychologiquement après la mort de sa meilleure amie Jennifer, elle a aussi été torturer physiquement, les passages où elle cite ses instants de captivités m’ont d’ailleurs horrifiée et m’ont données les larmes au yeux, j’avais peur de ce qu’il pouvait ce passer. Bref, des années plus tard, Sarah ne sort plus de chez elle : elle travaille depuis son appartement, se faire livrer ses courses, ne voit personne en dehors de son psychologue qui se déplace chez elle et des officiers de police qui l’aide.. Sauf que Sarah va sortir de son état post-traumatique pour savoir ce qui est véritablement arrivée a Jennifer et condamner leur agresseur qui risque d’être libèré sous peu.

Tout au long du roman j’ai été captivée, je ne pouvais plus le lâcher. On ne sait jamais quel tournant va prendre l’histoire et c’est ça que j’aime dans les thrillers, qu’on nous servent des rebondissements et du suspens sur un plateau d’argent. J’ai beaucoup aimer les personnages qui sont très attachants , chaque personnages a sont histoire qui possède son importance dans ce roman, je ne vais donc pas vous parler d’eux pour vous laisser découvrir leur personnalité liée à ce qui leur est arriver.Tout au long de ma lecture j’ai paniquée me demandant à plusieurs reprises comment cette histoire allait finir, j’ai également été horrifiée de ce que Jack leurs a fait subir mais ce n’est pas tout et je vous laisse découvrir les atrocités qui nous sont servis. C’est encore une fois un coup de cœur pour moi.

A notre sortie de l’hôpital, nous nous sommes lancées avec sérieux dans notre projet. À la bibliothèque de l’école, nous avons trouvé des almanachs, des revues médicales, et même un ouvrage contenant des statistiques de la mortalité en 1987. Nous avons rassemblé les données, effectué des calculs et pris des notes, noircissant chaque ligne de la preuve irréfutable de la vulnérabilité de l’être humain.

Coup de coeur : 5/5, jeunesse, Les avis de Chloé, Thriller

Nom de code : Blackbird tome 1 : Cours ou meurs de Anna Carey

couv2200362
Résumé : Liste des choses que je sais :

Je suis à Los Angeles
Je me suis réveillée sur les voies du métro à la station Vermont-Sunset.
Je suis une fille et j’ai de longs cheveux noirs.
J’ai un oiseau et un code (FNV02198) tatoués sur le poignet droit.
Je suis en fuite.
Des gens essaient de me tuer.

Note : 19/20

A LA FOIS ANGOISSANT ET INTERROGATEUR

Mon avis : Le premier point positif de Blackbird est que le récit est écrit à la deuxième personne du singulier , ce qui je trouve apporte une meilleure intégration du lecteur dans l’histoire.
La fille avec laquelle on évolue dans ce roman se réveille amnésique sur les rails du métro , donc on ne sait absolument rien d’elle , on découvre tout en même temps qu’elle.
Au niveau des personnages , je les trouve très bien représentés et leurs descriptions est brève , ce qui est une bonne chose puisqu’on peut les découvrir nous même. Donc , en plus de cette fille amnésique on retrouve Ben qui est quelqu’un de très taquin , gentil et qui n’as pas peur d’héberger une « criminelle » rechercher , il n’as peut être pas que des bonnes intentions : « eh oui les apparences peuvent être trompeuses » mais je vous laisse découvrir par vous même . Puis on a Izzy qui est une fouineuse et qui cherche toujours à en savoir un peu plus , j’ai eu un peu de mal à la cernée , j’aurais beaucoup aimé en apprendre un peu plus sur elle.
Durant notre lecture , on se pose beaucoup de questions : qui est elle ? , qui lui a fait ça ? , qui sont ces gens qui la traque ? , comment s’est-elle retrouvée dans cet état ? , qui est Ben pour elle ? , pourquoi veut-on la tuer ? , pourquoi a-t-elle une cicatrice sur la nuque ? , qui est ce garçon qu’elle voit dans ces souvenir ? Parfois , on la pense prise au piège puis elle nous surprend et trouve un échappatoire, bien sur elle ne peut pas se faire aider par la police mais elle trouvera un moyen. Tout au long de ce roman , cette fille qui se fait appeler Blackbird par ses poursuivant va mener son enquête afin de trouver des réponses sur elle même mais aussi sur ses les membres d’une entreprise suspecte. Le suspens est présent jusqu’à la dernière page. Certaines questions ne sont pas élucidés mais ce n’est pas gênant puisqu’une suite est prévu. Je ne vous en dit pas plus , car je préfère vous laisser découvrir par vous-même.
Nom de code : Blackbird de Anna Carey est une très bonne lecture distrayante dans laquelle ont peut facilement s’identifier à l’héroïne, je le conseille aux personnes souhaitant un instant d’évasion pour repartir à zéro dans la peau d’une fille amnésique.
Il sourit , et soudain tu as conscience de sa proximité : son épaule contre la tienne, la manche de son tee-shirt qui frôle ton bras.

 

Et vous qu’en avez vous penser ?