jeunesse, Les avis d'Estelle, science-fiction, Très bonne lecture 4/5

Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder de Marissa Meyer

images

fiche-technique

Titre :  Chroniques Lunaire, tome 1 : Cinder

Auteur : Marissa Meyer

Genre : Science-fiction, Jeunesse

Maison d’édition- Collection :  Pocket- Jeunesse

Date de parution :  07/03/2013

Nombre de pages : 412

Nombre de tomes : 4

Prix :  17,90 €

résumé

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

note

4

mon-avis

pocket jeunesse

Son cœur. Son cerveau. Son système nerveux. Y avait-il une part d’elle-même qui n’avait pas subi d’altération ?

Pour commencer, mes ami(e)s lecteurs (lectrices), je vous déconseille vivement de lire « Cinder il était une fois », c’est un résumé de tous les tomes j’ai l’impression ; et j’ai fait l’erreur de le lire avant le tome 1, ce qui a fait que par moment je n’avais aucun effet de surprise !

Encore une fois, je remercie Chloé qui m’a limite mis un couteau sous la gorge pour que je le lise (je rigole bien sûr, elle me l’a conseillé et je ne regrette pas étant donné que toutes les lectures conseillées sont de belles lectures, alors MERCI FIFI !)

J’ai vraiment adoré ma lecture, c’était vraiment un moment agréable sincèrement. Je n’arrivais pas à m’arrêter de lire, je voulais toujours lire la page suivante !

C’est une lecture qui m’a surprise, car d’habitude je ne suis pas très fan de science-fiction, je suis plutôt histoire inspirée de fait réel, etc.. mais j’ai été agréablement étonnée d’accrocher autant et d’être à ce point attirée par ce livre.

Parlons de ce que j’ai pensé du livre maintenant, non ?

Je me suis rapidement attachée à Cinder, une jeune Cyborg qui n’a pas une vie très joyeuse. Elle est attachante parce qu’elle vit de ce qu’elle a, pas grand chose certes, mais elle ne se plaint pas. Elle ignore tout du monde où elle vit jusqu’à cette fameuse rencontre (vous allez être surpris !). Et jusqu’à qu’elle découvre qui elle est vraiment (encore une fois vous allez être surpris !).

J’ai été aussi très contente de retrouver l’histoire de Cendrillon, une histoire qui a bercée mon enfance, étant donné que c’était ma princesse préférée et que j’obligeais ma mère à me mettre la cassette à chaque fois que j’étais malade.

Je dois dire que la fin m’a laissée sur MA faim. Je me suis de suite jetée sur le tome 2 !

Enfin voila… Je n’ai pas grand chose à dire finalement sur ce livre, mais je vous le conseille. Et j’attend vos avis à vous, je suis toujours très contente de lire ce que vous, vous en avez pensé et de pouvoir partager tout ça avec vous!

Publicités
Coup de coeur : 5/5, Les avis d'Estelle, Thriller

La fille du train Paula Hawkins

la fille du train

fiche-technique

Titre : La fille du train

Auteur :  Paula Hawkins

Genre : Thriller

Maison d’édition : Sonatine

Date de parution : 13/01/2015

Nombre de pages : 378

Nombre de tomes : 1

Prix :  21 euros

résumé

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour: le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 le soir. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants, qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il la trompe, avant qu’il la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

note5

mon-avis

120316_sonatine_editions

Elle est enterrée sous un bouleau argenté, en bas, près de l’ancienne voie ferrée, sa tombe indiquée par un cairn. Ce n’est guère plus qu’une pile de cailloux, au fond. Je ne voulais pas attirer l’attention sur sa dernière demeure, mais je ne pouvais pas la laisser disparaître. Ici, elle dormira en paix, personne ne viendra la déranger, rien que le chant des oiseaux et le grondement des trains qui passent.

Tout d’abord, merci à Chloé, ma meilleure amie que je considère comme ma soeur,  de m’avoir conseillé et prêté ce livre.

C’est un livre qui m’a beaucoup plu et que je relirai très certainement.

Pourquoi ai-je autant aimé ce livre ?

Tout simplement parce que l’on découvre l’histoire d’une femme détruite par l’amour, qui idéalise les autres couples et surtout un en particulier. Elle est éperdument amoureuse de son ex-mari Tom, elle se noie dans l’alcool au point de ne plus rien contrôler… Rachel est une femme blessée qui prefère oublier ses problèmes en buvant jusqu’à ne plus rien contrôler et tout oublier. Et on sait ce que c’est, les filles, on a toutes été accro à un garçon comme Rachel l’est avec Tom . On le sait, toutes les filles ont déjà été une  « Rachel », parce qu’après tout, on est toutes des éternelles amoureuses de l’amour.

Qui est l’homme qui la détruit ?

Tom est un homme à la petite vie bien rangée : après avoir trompé Rachel avec Anna, il s’est très rapidement remarié et a eu un enfant avec celle-ci. Je n’en dirai pas plus sur lui, vous découvrirez par vous-mêmes qui il est réellement !

Parlons alors de sa femme chérie, Anna.

Allons droit au but, c’est une femme qui a peur de tout, pour tout, partout. Une femme que j’ai détestée durant ma lecture pour le mal qu’elle cause à Rachel : après tout, aucune femme n’aime la maîtresse de son mari ! C’est une femme sans coeur qui ne voit pas plus loin que le bout de son GROS NEZ !

Je ne vous parlerais pas de Megan et Scott, volontairement, vous les découvrirez et verrez que ce n’est pas le couple parfait d’amoureux qui vit encore avec des étoiles dans les yeux…

Après la disparition de Megan, j’ai encore plus adoré le livre pour son suspense et surtout pour tout ce que j’ai pu imaginer et partager comme idées avec ma super copine. Au final, j’étais bien loin de ce qui s’est reellement passé, j’espère avoir l’occasion de lire ce que vous, vous en avez pensé !

Pour finir, le point fort du livre, c’est de pouvoir être dans la peau de tous les personnages féminins, donc d’avoir plusieurs avis différents et surtout de pouvoir passer par plusieurs émotions. Le fait que ce soit comme un journal intime est aussi un gros, gros point fort.

Et pour conclure, je recommande, je recommande, je recommande !

Coup de coeur : 5/5, Les avis d'Estelle, Témoignage

Violentée de Cathy Glass

violentee-319494

fiche-technique

Titre : Violentée

Auteur :  Cathy Glass

Genre :  Témoignage

Maison d’édition : France Loisir

Date de parution : 13/03/2013

Nombre de page : 352

Nombre de tome : 2

Prix : 7,65 euros

résumé
Lorsque Cathy Glass, mère d’accueil, se voit confier la garde de Jodie, une petite fille de 8 ans, elle ignore encore qu’elle va affronter le cas le plus difficile de sa carrière.
Jodie, particulièrement violente envers elle-même et son entourage, a le niveau mental d’une enfant de 4 ans et souffre d’un trouble de dédoublement de la personnalité : apparaissent fréquemment une fillette de 2 ans, Amy, et un homme particulièrement cruel, Reg.
Quelles atrocités ses parents ont-ils bien pu lui faire subir pour la détruire à ce point ? Sa mère d’accueil va découvrir l’horreur absolue qui empêchait la petite fille de s’ouvrir.
Petit à petit, à force de persévérance et de gentillesse, Cathy va réussir à obtenir la confiance de Jodie, qui finira par se confier à elle. Elle retrouvera la joie de vivre et l’innocence qu’elle n’aurait jamais dû perdre.

note

5

mon-avis

France Loisirs

 » Quand j’irais mieux je pourrai venir vivre chez toi ? Tu voudrais être ma nouvelle maman ? Je ne veux plus de l’ancienne. Bisous Jodie »

Mon dieu, comme ma lecture m’a émue !

Je pense que c’est ma lecture la plus émouvante de toutes !

Un début de livre qui nous explique la situation de la petite Jodie, 8 ans, qui a vécu un calvaire avec ses parents, on continue par la suite avec des explications sur la vie de Cathy, comment et pourquoi elle est devenue assistante familiale, comment sa famille l’a vécu et dans quel but et pourquoi les enfants arrivent chez elle ?

A son arrivée, Jodie paraît être une petite fille timide et très directive, colérique, pas très attachante.

Mais en réalité, qui est donc Jodie?

Une fillette de 8 ans sans éducation, impolie pour qui les choses banales de la vie d’une enfant de cet âge paraissent difficiles à accomplir, une enfant qui manque d’amour et ne sait ni le recevoir ni le donner. Sait-elle simplement ce qu’est l’amour ?

Jodie est comparée par la famille de Cathy à Chucky la poupée diabolique et possédée. Je pense que juste avec cette comparaison, on voit à quel point Jodie est une fille dérangée et horrible.

Jodie n’a pas le sens de la douleur et ne sait d’ailleurs pas ce que c’est. Elle s’inflige des blessure volontaires qui ne manquent pas d’affoler Cathy, qui est à mon goût un peu trop laxiste avec notre petite Jodie.

Comme Reese, Jodie est une enfant peu attachante au début, mais lorsque l’on apprend par la suite sa réelle histoire, les violences sexuelles subies par son père, son oncle, sa mère, sa tante et ses deux grand-pères, on s’attache tout de suite beaucoup à cette petite et on n’a qu’une seule envie : la  protéger le plus possible de ces horribles gens qui n’ont aucun remord après lui avoir volé son innocence et son enfance.

A la fin, alors qu’on pensait que Jodie détestait réellement Cathy, on découvre après son départ que son rêve est de revenir habiter chez elle dès qu’elle ira mieux.

J’ai été très émue durant ma lecture, je suis passée par tellement d’émotions, certains passages m’ont carrément fait pleurer.

Pour conclure cette longue chronique qui aurait pu faire des pages et des pages tellement j’ai de choses à dire sur ce bouquin, je dirai que c’est un énorme coup de coeur, j’en suis carrément tombée amoureuse et j’aurais pu le lire une centaine de fois sans m’arrêter.

Je le recommande cent fois ainsi que Ne dis rien de la même auteure.

Les avis d'Estelle, Témoignage, Très bonne lecture 4/5

Ne dis rien… Sa mère lui a demandé de se taire de Cathy Glass

Blog

fiche-technique

Titre : Ne dis rien… Sa mère lui a demandé de se taire

Auteur :  Cathy Glass

Genre :  Témoignage

Maison d’édition : France Loisir

Date de parution : 02/04/2014

Nombre de page : 349

Nombre de tome : 2

Prix : 7,65 euros

résumé

Quand Reece, sept ans, est confié à Cathy Glass, mère d’accueil, le petit garçon est déscolarisé et a déjà été renvoyé de nombreux foyers. Derniers d’une famille de six enfants tous placés, il est extêmement violent. Portée par son désir de secourir cet enfant en détresse, Cathy va tenter de comprendre son histoire. Mais Reece, lui, ne parlera pas : sa mère lui a fait promettre de ne rien dire.A force d’obstination, la jeune femme va découvrir… un abominable secret de famille. Pourra-t-elle désormais aider Reece à guérir des terribles démons qui le hantent?

note

4

mon-avis

France Loisirs

Et le vent magique souffla du nord et emporta tout le mal.

Que dire de cette lecture très émouvante… ?

Je commencerai par dire que le début du livre était un peu décevant mais intrigant tout simplement parce que l’auteure Cathy Glass nous parle d’autres enfants mais sans trop raconter leur histoire… À l’arrivée du petit garçon, l’histoire devient beaucoup plus intéressante et pour moi, c’est là que commence réellement l’histoire.

On s’attache directement au petit qu’est Reece même si c’est un enfant très agressif et considéré comme violent et à qui on aimerait remettre les pendules à l’heure très souvent… ! Durant toute ma lecture j’ai voulu protéger ce petit garçon en manque de l’amour de sa mère (horrible femme agressive et violente à qui on aimerait donner des claques !), me mettant à la place de Cathy qui est son assistante familiale.

Grâce au soutien de Cathy et de ses filles, ainsi qu’à celui de tous les gens qui croient en lui, c’est-à-dire pas grand monde, Reece devient plus calme et plus équilibré, il devient un petit garçon « normal » comme dirait beaucoup de monde même si ça n’aura pas été de tout repos pour Cathy… À la fin de notre lecture, Reece, qui a beaucoup évolué, ne cherche qu’une famille pour être aimé et il la trouvera… !!

Cependant… j’ai quand même quelques points négatifs à noter sur ma lecture.

On apprend trop tard à mon goût l’histoire de la mère de Reece et on finit d’ailleurs par être tolérant et avoir de l’empathie pour elle. On apprend l’histoire de Reece un peu tard et, lorsque Reece fait des efforts, l’auteur le fait retomber dans le noir et on a l’impression qu’il n’en sortira jamais.

Je finirai par dire que la fin de l’histoire est tout autant frustrante qu’émouvante tout simplement parce que le bouquin finit bêtement mais qu’il finit sur une bonne note pour notre petit Reece.

En conclusion, je recommande ce livre car c’est un très beau livre qui plaira à bon nombre d’entre vous je suis sûre ! Je recommande également « Violentée » de la même auteure (le tome 1 si on peut dire ça comme ça) qui fera bientôt l’affaire d’une chronique sur ce blog.