Chroniques de Zombieland, tome 2 : Alice et le miroir des maléfices de Gena Showalter


chroniques-de-zombieland-tome-2

fiche-technique

Titre : Chroniques de Zombieland, tome 2 : Alice et le miroir des maléfices

Auteur : Gena Showalter

Genre : Fantastique, Jeunesse

Maison d’édition- collection : Harlequin – Darkiss

Date de parution : 26/02/2014

Nombre de pages : 518

Nombre de tomes : 4

Prix : 14.90 €

résumé

Les zombies hantent la nuit. Oubliez cerveaux et sang, ces monstres ont faim d’âmes humaines. Malheureusement, ils ont la mienne… Alice Bell a tant perdu. Sa famille, ses amis, un endroit où elle se sentait chez elle. Elle pensait n’avoir plus rien à leur donner. Elle avait tort. Après une nouvelle attaque zombie, d’étranges choses lui arrivent. Des miroirs prennent vie, les murmures des morts assaillissent ses oreilles. Mais le pire, c’est que les ténèbres grandissent en elle, la poussent à faire le mal. Elle n’a jamais eu autant besoin de son équipe de tueurs de zombies mais le super bad boy qu’est Cole Holland, leur leader et son petit ami, se referme sur lui-même et s’écarte d’eux. Maintenant, accompagnée de sa meilleure amie Kat, Ali doit tuer les zombies, découvrir le secret de Cole et apprendre à lutter contre les ténèbres. Mais l’horloge tourne… et si elle échoue à l’une de ses tâches, ils seront tous perdus.

note

3

mon-avis

harlequin

– Mon père capture les créatures et leur met un collier. Il en relâche certaines. Les colliers disposent d’un GPS, et il est ainsi capable de les suivre à la trace. Ensuite, par le biais d’impulsions électriques, il parvient à contrôler les zombies et à les envoyer où il veut.

Des zombies télécommandés ? Super !

— Si tu dis vrai, pourquoi n’y a-t-il pas eu d’autres attaques de zombies sur des maisons ? l’a interrogé Cole.

— La précédente était un test, pour savoir si le processus fonctionnait. Cette nuit, ce ne sera pas un exercice. Mon père veut récupérer Ali. Il croit qu’elle est la clé pour sauver ma sœur. Isa n’a plus que quelques mois à vivre — dans le meilleur des cas.

Ce tome-ci est chargé à la fois en action et en émotions. Du moins pendant une grande partie du roman, puisqu’on a un grand passage à vide durant un temps où le comportement d’Ali m’a plus que gonflée. Je m’explique : ce qui m’a un peu énervée, voire beaucoup, c’est qu’elle ne fait pratiquement rien pour remédier à ce qui lui arrive. Au début oui, elle cherche plusieurs solutions au problème mais petit à petit, elle apprend à vivre avec et c’est comme si elle n’en avait rien à faire. Elle se contente de se servir de l’antidote et puis point final. Il n’y a qu’à la fin qu’elle semble se réveiller et se botter les fesses. J’espère que ce ne sera pas comme ça dans les prochains tomes parce que ça risque de m’énerver encore plus. Mais par dessus tout, le comportement qu’adopte Cole dans ce tome est juste dégoûtant envers Alice, voire envers Véronica parce que, même si c’est une connasse ( pardonnez moi ! ), le fait que ce soit un coup l’une, un coup l’autre prouve qu’il mérite une bonne paire de baffes ou de poings haha :).

En écrivant cette chronique, je me rends compte que, même si j’ai beaucoup plus apprécié ce tome que le précédent, eh bien les éléments que je cite ci-dessus m’ont beaucoup dérangée dans ma lecture, ce qui fait que je lui attribue une note plus basse. De très bonne lecture, ce second tome passe à une bonne lecture, même une plutôt bonne lecture, illogique me direz-vous 😊. Pourtant, ça avait bien commencé. Je me suis dit trop cool, enfin pas pour Ali celà-dit, il va lui arriver pleins de trucs, on va en apprendre plus, etc… mais tu parles ! Quand on va en apprendre plus, boom ! Il arrive un truc au personnage. J’espérais vraiment que l’auteure allait exploiter son histoire, ainsi que son potentiel mais même pas. On pourrait croire que c’est une déception pour moi, mais ce n’est pas le cas car je ne m’attendais pas à grand chose, étant donné que le tome 1 nous montre bien que ce ne sera pas une histoire grandiose.

Par contre, j’ai bien aimé l’arrivée d’un nouveau personnage, qui bouleverse tout, et aussi l’amitié naissante entre Ali et Mackenzie, alors là je ne m’y attendais mais alors pas du tout. Vous savez qu’à chaque début de roman, on a un mot d’Alice. Eh bien ici, c’est aussi le cas, mais à la fin on a aussi le mot de Cole et c’est plûtot pas mal d’avoir son point de vue. Enfin bref, si après le tome 1, j’avais enchaîné avec le tome 2 directement, ici ce ne sera pas le cas, mais je compte bien sur lire la suite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s