Endgame, tome 1 : l’appel de James Frey & Nils Johnson-Shelton


endgame

fiche-technique

Titre : Endgame, tome 1 : L’appel

Auteur : James Frey & Nils Johnson-Shelton

Genre : Jeunesse, science-fiction

Maison d’édition : Gallimard

Date de parution : 09/10/2014

Nombre de page : 544

Nombre de tome : 3

Prix : 19.90 €

résumé

Endgame est une réalité. Endgame a commencé. Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L’humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d’années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Enigme. L’un d’eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions. Il n’y aura qu’un seul vainqueur.

note

3

mon-avis

gallimard

« Tout est ici. Chaque mot, nom, chiffre, lieu, distance, couleur et heure. Chaque lettre, symbole et glyphe, sur chaque page, chaque éclat, chaque fibre. Chaque protéine, molécule, atome, électron, quark. Tout, toujours. Chaque souffle. Chaque vie. Chaque mort. Ainsi est-il dit, ainsi a-t-il été dit et ainsi sera-t-il dit encore. Tout est ici. »

Le gong résonne de nouveau dans leurs poitrines et la lumière de la pyramide disparaît.

« Vous êtes les douze. Tous destinés à mourir, sauf un. Celui qui l’emportera. »

Dès que l’on commence notre lecture on est fait comme des rats ! L’histoire nous tient, mais elle est assez compliquée dès le départ, par contre j’ai beaucoup apprécié le fait que ce soit « trié » par personnages, c’est beaucoup plus facile de se repérer d’autant plus que sous le nom des personnages se trouve le lieu. C’est un de ces livres auquel nous prenons goût assez rapidement, il est captivant et déroutant malgré les énigmes incompréhensibles qui je dois bien le dire m’ont facilement fait perdre le fil de ma lecture ! Je dirais qu’on retrouve un peu les Hunger Games ainsi que l’Épreuve ( très peu ) de James Dashner puisque c’est quand même 12 jeunes gens entre 13 et 20 filles et garçons confondus chacuns étant issus d’une lignée ancienne différente et qui doit survivre à toutes sortes d’épreuves. Pour parler brièvement de l’énigme que le lecteur doit lui-même résoudre, elle est encore plus incompréhensible que celle du livre ! Notamment les images. Je trouve, cependant, que l’action que l’on peut attendre d’Endgame met beaucoup de temps à arriver étant donner que l’on a beaucoup de personnages et qu’il y a quand même leur point de vue à tous.

Au niveau des personnages on ressent presque tout de suite une merveilleuse affinité entre Jago et Sarah, ce qui n’est pas du tout déplaisant. Cependant, j’ai un peu été déçue qu’une romance ne soit pas apparente quoiqu’il sont tentés et amoureux l’un de l’autre, ils ne se le cachent absolument pas loin de là  mais comme vous pourrez le constaté en lisant ce roman , l’amour n’a pas de place dans Endgame. J’ai eu ma petite préférence donc pour notre duo Sarah & Jago mais aussi pour Kala, la Sumérienne ainsi que pour Aisling qui n’a pas vraiment été beaucoup présente dans le jeu à mon grand regret. D’autres par contre comme Baitsahkan et Maccabee sont de gros CONN**D mais bref passons l’accès de rage qu’ils me procurent… Je trouve que certains des personnages ne sont pas assez mis en valeur, voire ne servent quasiment à rien, je pense à Hilal qui ne joue aucun rôle dans Endgame et pour vous dire en écrivant cette chronique j’ai quand même dû aller chercher son nom dans le bouquin … Il y en a d’autres comme An Liu qui reste cloîtré chez lui pendant presque tout le livre pour en sortir seulement à la fin , c’est un peu trop facile, et j’aurais tellement aimé que tous les personnages participent réellement à Endgame comme en est leur devoir.

C’était une bonne lecture, cependant j’étais vraiment pressée de terminer cette lecture car je ne comprenais pas grand-chose, pourtant l’histoire est absolument géniale ! J’espère comprendre un peu mieux le second tome, mais bon comme je n’ai compris grand-chose à celui-ci ça risque d’être un peu compliqué.

Publicités

4 commentaires sur « Endgame, tome 1 : l’appel de James Frey & Nils Johnson-Shelton »

  1. J’ai un avis très mitigé sur ce livre …
    Le monde dystopique est très intéressant, il y a de l’actions et des rebondissements à revendre! Pourtant, j’ai trouvé que la psychologie des personnages étaient trop peu visitée (au profit de l’action). J’ai trouvé que le livre était un peu écrit comme un scénario de film où l’accent est plus mis sur les enjeux et les agissements de chacun que sur les personnages eux-mêmes …
    Mais j’ai tout de même envie de savoir comment est-ce que tout cela va se terminer 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s