Peter V. Brett – Le cycle des démons, tome 1 : L’homme rune


Titre : Le cycle des démons, tome 1 : L’homme Rune1b97a4914e95d16ab367a8978f87b408

Auteur : Peter V. Brett

Maison d’édition : Milady

Résumé

Il y a parfois de très bonnes raisons d’avoir peur du noir… Dans le monde du jeune Arlen, dès que le soleil se couche, les démons sortent de terre et dévorent les êtres vivants. Le seul espoir de survie : s’abriter derrière des runes magiques qui repoussent ces monstres et prier pour qu’elles tiennent jusqu’aux premières lueurs de l’aube. Seule une poignée de Messagers bravent la nuit au péril de leur vie pour relier les hameaux dont les habitants ne s’éloignent jamais. Mais lorsqu’une terrible tragédie le frappe, le jeune Arlen décide qu’il ne veut plus vivre dans la peur : il quitte sa ferme et part sur les routes en quête d’un moyen de se battre contre les démons et de les vaincre.

Mon avis

Ce livre est une de mes meilleures lectures fantasy de cette année. Je regrette juste de l’avoir fait autant traîner dans ma PAL.

Dans ce monde, la nuit appartient aux monstres qui apparaissent au coucher du soleil. Les humains ont oublié depuis longtemps comment combattre efficacement ces monstres et le seul moyen de s’en protéger est de dessiner des runes protectrices autour de sa maison.

On suit 3 personnages différents tout au long du roman de leur enfance au début de l’âge adulte grâce à des bonds dans le temps occasionnels de plusieurs années. Chacun des trois personnages prendra une voix différente des autres :
– Arlen voudra devenir messager, les seuls qui affrontent la nuit grâce, entre autres, à des runes portatives. C’est le personnage qu’on suivra le plus.
– Leesha deviendra cueilleuse, l’équivalent des infirmières, une communauté qui a accès à certains textes ancien et oubliés
– Rojer prendra la voie des Jongleurs, ces artistes de rue qui accompagnent souvent les messagers de village en village.

Chaque héros a son histoire et on s’attache à eux en seulement quelques pages. Leurs histoires sont variées, souvent dures, mais on rit, on pleure et on s’indigne avec eux. Tous ont une personnalité entière, même les personnages secondaires. Certains ne sont pas des héros, d’autres ont des réactions déraisonnables, mais aucun personnage n’est manichéen (sauf peut-être la mère de Leesha, d’où mon léger agacement lorsqu’elle ouvrait la bouche). Toutes les personnalités sont complexes.

Homme-RuneCe qui m’a le plus impressionné, c’est l’univers que développe l’auteur. Ici, on est loin des classiques de fantasy habituels : Pas de fin du monde qui ne peut être évité que par une alliance entre les elfes et les nains, pas non plus de personnage devant se cacher car il a assassiné le roi. Là c’est très innovant et tout se tient. L’univers est très travaillé sans jamais être compliqué. On comprend rapidement le fonctionnement de cette vie entravée par les monstres, l’Histoire de ce monde nous est résumée efficacement. Les jongleurs, qui au départ étaient pour moi une idée assez bancale, ont été tellement bien approfondis que leur existence m’a paru ensuite couler de source.

La fin laisse entendre une nouvelle tournure du récit et j’ai hâte de me procurer la suite. J’espère seulement que l’auteur me réserve de nouvelles surprises dans un univers tout autant cohérent.

Pour faire court

Si la suite m’offre autant de surprises et de plaisir que le tome 1, cette série pourra sans hésiter figurer à mon palmares des « séries de fantasy à lire absolument ».

Publicités

3 commentaires sur « Peter V. Brett – Le cycle des démons, tome 1 : L’homme rune »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s