Gena Showalter – Chroniques de Zombieland, Tome 1 : Alice au Pays des Zombies


chroniques-de-zombieland,-tome-1---alice-au-pays-des-zombies-3766683Titre : Alice au pays des zombies

Auteur : Gena Showalter

Maison d’édition : Harlequin, collection Darkiss

Résumé

Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

Mon avis

<Attention : Cette chronique ne sera pas objective et contient quelques spoil !!>

Lorsque le livre est sorti, il a fait un carton et j’ai pu entendre partout que ce livre était génial. Les notes sont d’ailleurs très bonnes sur les différents sites de lecture.
Les 30 premières pages sont super: On apprend que les parents d’Alice vont mourir, puis on assiste à leur mort sanglante, je me suis dit : « ouah, ça commence fort, ça va être génial » …

Et c’est tout.

Ensuite on suit la vie d’Alice: Alice va dans son nouveau lycée, Alice se fait une meilleure amie, Alice rencontre des garçons trop beaux et trop mystérieux, Alice va à une fête, Alice se demande qui a lancé la rumeur que c’est la pétasse du lycée alors qu’elle n’avait jamais embrassé de garçons jusque là … ah oui, et des fois, il y a des zombies ! Pour le coup c’est très subjectif, mais personnellement, ce n’est pas ce à quoi je m’attendais (je n’ai remarqué la maison d’édition qu’en rentrant chez moi)  et j’ai été déçue.

Ce qui me déçoit le plus, c’est la pub positive que j’ai entendu autour de ce livre. Je ne pense pas que mon avis négatif vienne seulement du fait qu’on est de nouveau dans la même histoire que d’habitude à suivre une pauvre lycéenne qui voit sa vie basculer et doit à la fois sauver le monde et sortir avec l’homme le plus beau et mystérieux de la terre dont elle n’est amoureuse que parce qu’elle rêve de coucher avec (littérallement). Non, c’est aussi parce que l’écriture n’est pas là pour rattraper le reste :

L’histoire ne tient pas debout deux secondes car si Alice est censée avoir un pouvoir super rare, on apprend que 70% du lycée a le même puisque même la directrice est au courant. Mais ce genre d’incohérences (parce qu’il y en a plein !) pourraient être pardonnées si l’histoire était suffisamment bien écrite.

characters_alice
Alice et Cole : Le couple du livre … on voit bien qu’ils ont l’air de lycéens normaux.

Mais même sur ce point, c’est une catastrophe. On assiste à toutes les mauvaises techniques connues pour rajouter du suspens où il n’y en a pas. Petite liste non exhaustive:
– Les personnages sont paranos et du coup ne lâcheront des informations seulement au bout de 3 confrontations, soit 50 pages pour rien (même les adultes). C’est vrai que la nouvelle de 16 ans qui ne sait pas ce qui se passe pourrait carrément bosser pour l’ennemi.
– Ces mêmes personnages sont également débiles puisqu’ils ne se posent pas de questions plus que cela même quand ça semble très suspect (les fameuses 60 pages à se demander pourquoi la moitié du lycée porte des manches longues en pleine canicule après avoir raté les cours et les maladies graves très rares qui tue un personnage tous les 3 chapitres).
– Le bonus : Un journal intime bourré de secrets qu’Alice ne peut lire que 1 page après l’autre, le reste étant codé jusqu’à … ce que quelque chose lui arrive (je suppose que comme dans un jeu vidéo, elle gagne des niveaux et à le droit d’en savoir plus sur l’histoire). Révélation qui ne servent le plus souvent à rien car elles arrivent trop tard (Journal : Pour combattre les zombies il faut être prêt à sacrifier les personnes que tu aimes le plus. Alice : Merci de l’info, mais 3 personnages secondaires sont déjà morts).

Il y a tout de même de bonnes idées. Je n’ai pas été gênée par les zombies qui ne sont pas ce à quoi on pourrait s’attendre, la façon de les combattre est aussi originale, les personnages ont des « capacités » mais encore une fois, c’est un peu tout mélangé de ce côté et comme rien n’est vraiment expliqué j’ai été déconnectée du récit plusieurs fois. Je suppose qu’il y a des explications dans les tomes suivants, mais je ne les lirai pas.

Alors oui, ça se lit vite et on tourne les pages mais, très honnêtement, même pour une lecture détente on trouve facilement mieux ailleurs.

Pour faire court

Une grosse déception pour moi, un livre que j’ai seulement continué parce que je n’avais que celui-ci et n’étais pas chez moi (et aussi parce qu’à la fin, j’ai rigolé tellement c’était pas terrible). Point positif tout de même : Le livre est magnifique. J’ai une version allemande hardback très travaillée qui fait que je ne revendrai pas ce livre.

Publicités

Un commentaire sur « Gena Showalter – Chroniques de Zombieland, Tome 1 : Alice au Pays des Zombies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s